Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Une action française devient la plus chère du monde lors d'une vente aux enchères

dimanche 24 octobre 2021 à 07h00
Une action de la Compagnie des Indes Orientales

(BFM Bourse) - Une action de la Compagnie des Indes Orientales datée de 1665 s'est vendue le week-end dernier pour 120.000 euros (144.684 euros commission comprise), ce qui en fait l'action de collection la plus chère au monde.

La dernière vente aux enchères (16 octobre 2021) du spécialiste belge, Booneshares, a battu le record du monde du prix le plus élevé jamais payé pour une action historique. C'est la première fois qu'une action, en tant qu'objet de collection, dépasse la barre des 100 000 euros (seules quelques obligations, dont l'un des premiers bons du Trésor américain, signé de la main de George Washington, ont atteint de tels prix aux enchères).

Après des enchères féroces, 120.000 EUR (+20,57 % de commission d'enchères) ont été payés pour une action dans la Compagnie des Indes Orientales. Sa date de 1665, en fait aussi l'action la plus ancienne jamais mise aux enchères, estime Mario Boone, qui dirige le Centre de Scriptophilie (Booneshares.com).

La Compagnie des Indes Orientales a été fondée à Paris par le Premier ministre Jean-Baptiste Colbert avec le soutien de Louis XIV. Pendant plus d'un siècle, elle a été la principale entreprise commerciale française avec l'Asie.

Bien qu'ils n'aient plus de valeur faciale, les titres financiers des siècles passés deviennent de plus en plus recherchés en tant qu'objets de collection, et certains prix s'en ressentent. Ainsi, la même action avait déjà changé de main en 2004, à l'époque pour 27.000 euros "seulement".

"Ces dernières années, les collectionneurs sont de plus en plus à la recherche d'objets exceptionnels et historiquement importants. Les actions ne s'imprimant plus aujourd'hui (dématérialisation des titres), nous sommes dans un marché avec une offre limitée et une demande croissante, ce qui offre bien sûr des opportunités pour les investisseurs, à condition qu'ils soient bien informés", a déclaré Mario Boone.

Les 1365 autres lots de la vente aux enchères ont également suscité beaucoup d'intérêt. Pas moins de 37 articles ont dépassé la barre des 1000 euros. Parmi eux douze titres russes, dont une action des Tramways à cheval de St-Petersbourg, mise à prix 2600 euros et emportée à 5500 euros.

Parmi une collection de titres zoologiques du monde entier, une action danoise du Zoo Kopenhagen a atteint 7000 euros.

Plusieurs titres français ont également trouvé preneur, donc deux lots joliment ornés des sociétés de ballons captifs des villes de Paris et de Nice, qui ont atteint 550 et 500 euros respectivement.

Il reste possible jusqu'au 14 novembre de se porter acquéreur sur les lots invendus au cours de cette 67e vente aux enchères de la maison anversoise, qui se spécialise depuis 1984 dans les documents financiers et économiques anciens du monde entier, et dont la prochaine édition aura lieu en avril 2022.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +39.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat