Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Un premier fonds indiciel coté permet désormais de miser sur le télétravail

dimanche 28 juin 2020 à 07h00

(BFM Bourse) - La récente période du confinement a mis en vedette l'activité de certaines sociétés cotées, dont l'emblématique Zoom Video Communications, une des applications utilisées tant par les ménages pour partager à distance des moments de convivialité avec leurs proches que par les entreprises pour organiser des réunions. Un ETF (fonds indiciel coté) permet désormais de parier sur une modification à long terme des modes d'organisation du travail.

Toute crise recèle des opportunités : l'archétype pour celle du Covid-19 est sans doute Zoom Video Communication, éditeur de l'application de vidéoconférence qui a vu sa popularité exploser alors que plus de deux milliards de personnes à travers le monde (dont la quasi-totalité de l'Europe et d'immenses Etats américaines comme la Californie ou de New York) se sont simultanément trouvées confinées chez elles. La société devrait générer cette année un chiffre d'affaires compris entre 1,78 et 1,80 milliard de dollars - contre 331 millions pour son exercice clos en janvier 2019.

Zoom est donc à l'avant-garde des nouvelles technologies qui ont permis aux entreprises de proposer pendant le confinement des alternatives de télétravail sans avoir à subir de pertes de productivité. Dans le même temps, les employés sont de plus en plus demandeurs d'une organisation plus flexible, où ils puissent travailler à distance pour accommoder leurs impératifs familiaux notamment. Aux Etats-Unis, 54% des entreprises prévoient de permettre de façon permanente le télétravail aux employés qui le souhaitent, selon une étude de PWC.

>> Partenariat BFM : découvrez les raisons d'investir dans les SCPI de rendement CORUM L'ÉPARGNE

Comment tirer parti de cette tendance de fond ? Il est possible certes de sélectionner des titres au cas par cas. Zoom était un choix évident, mais le cours a déjà presque quadruplé (+281%) depuis le début de l'année. Pour miser de façon plus diversifiée, la société de gestion Direxion, spécialisée dans les fonds indiciels cotés (ETF) a lancé un tracker "Work From Home" visant à offrir une exposition sur un ensemble de sociétés positionnées sur le développement du télétravail.

Du cloud aux infrastructures en passant par la cybersécurité

Cet ETF vise à répliquer passivement l'indice "Flexible Office" développé par Solactive, une société spécialisée. Cet indice intègre des sociétés dont l'activité est en partie consacrée à des services et des infrastructures technologiques permettant une organisation à distance du travail, selon quatre grands thèmes : le cloud computing (décentralisation des infrastructures informatiques), la cybersécurité (face au risque accru d'attaques), la gestion de projets et de documents en ligne, et les communications à distance comme les systèmes de messagerie et de conférence en ligne.

Pour répartir les risques de la façon la plus stricte possible, le fonds comprend au départ 10 actions pour chaque thème, soit 40 titres au départ. Pour éviter tout biais, la sélection des titres a été confiée à... un algorithme développé par ARTIS capable d'appréhender le langage naturel. Cet algorithme passe en revue des quantités colossales de données exprimées dans les rapports annuels, les sites corporatifs et les sites boursiers pour retenir les entreprises les plus étroitement associées à certains mots-clés. Une approche qui a amené à inclure des actions comme VMware et Inseego s'agissant du cloud, Okta et Fortinet sur le volet cyber-sécurité, Box et Upland dans la gestion électroniques de documents ou encore 8x8, une application beaucoup moins connue que Zoom.

Le fonds, dont le ticker est "WFH", a commencé à coter jeudi.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat