Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

L'essor du véhicule électrique, hypertendance d'investissement

samedi 13 avril 2019 à 08h00
Solvay figure parmi les valeurs composant l'indice Nasdaq Yewno Global Future Mobility

(BFM Bourse) - S'il faudra des années pour renouveler la majorité du parc automobile mondial, la tendance de fond est bien là. Tirées par la Chine, les ventes de véhicules électriques connaissent d'année en année une progression considérable. Cet essor entraîne une importante demande pour des technologies et des matériaux spécifiques, ce qui ne manquera pas de profiter aux entreprises positionnées sur ce créneau.

Les investisseurs de long terme sont toujours à l'affût de ce que l'on appelle les "hypertendances", ces tendances de fond appelées à modifier profondément la société, la culture, l'économie, la vie poltique etc. Le terme est issu de l'anglais "megatrends", qui renvoie au titre d'un ouvrage de l'américain John Naisbitt, l'un des premiers futurologues.

Publié au début des années 1980, son livre "Megatrends: Ten New Directions Transforming Our Lives" avait prophétisé les conséquences de la mutation de l'économie industrielle vers le numérique, la mondialisation des échanges mais aussi la montée des préoccupations sociétales de long terme, en particulier environnementales.

Aujourd'hui, l'essor du véhicule électrique (et parallèlement autonome) est considéré comme une de ces hypertendances qui se dessinent, dont on sait qu'elles entraîneront des conséquences profondes bien que leur influence soit encore relativement limitée pour l'heure - en ce sens que ce type de voitures ne représente qu'une infime part du parc installé.

Néanmoins, la mutation du marché est bel est bien enclenchée. Selon le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie (IAE, émanant de l'OCDE), le Global Electric Vehicle (EV) Outlook 2018, plus d'un million de nouveaux véhicules électriques ont pris la route en 2017, augmentant de 50% le parc total, en particulier grâce à la Chine qui représente une voiture électrique sur deux vendues. 580.000 voitures électriques y ont été vendues en 2017, 72% de plus qu'en 2016. Aux Etats-Unis, 280.000 s'y sont vendues.

En regard d'un marché global estimé autour de 95 millions de voitures neuves vendues, la marge de progression reste considérable. Mais parmi les pays les plus avancés, la proportion est déjà importante. En Norvège -pourtant un pays où les ressources pétrolières ne manquent pas- 39% des véhicules neufs étaient à propulsion électrique en 2017 selon l'IAE. En Islande, le taux atteignait 11,7%, et 6,3% en Suède.

Extrapolant les tendances actuelles, l'IAE, dans son scénario central, pense que le nombre total de véhicules électriques dans le monde pourrait atteindre 220 millions d'ici 2030.

Exploiter une hypertendance d'un point de vue de l'investisseur revient à miser aujourd'hui sur les marchés de demain. Sauf que si on peut se représenter l'avenir de l'automobile en plan large, il est encore difficile de zoomer sur les acteurs qui seront gagnants à coup sûr...

Dans ce contexte, l'idée de passer par un indice thématique ne manque pas d'attrait. Ces indices sont composés d’entreprises leaders dans différentes thématiques d’avenir et sont donc très susceptibles de bénéficier de ces tendances à long terme. Parmi celles-ci, des entreprises qui développent et produisent des batteries électriques et des technologies permettant d'augmenter la capacité et la durée de vie des batteries.

DWS, l'un des principaux gérants d'actifs mondiaux, propose ainsi le fonds indiciel Xtrackers Future Mobility UCITS ETF. La particularité de ce fonds à frais réduit est de répliquer l'indice Nasdaq Yewno Global Future Mobility Index, un indice réunissant des entreprises liées aux véhicules électriques et autonomes et ce en fonction des brevets qu'elles déposent sur cette thématique, plutôt que sur leur capitalisation actuelle. Il comprend des producteurs de matières premières comme Umicore ou Wacker Chemie, des constructeurs comme Toyota ou Renault, des chimistes à l'image de 3M ou Solvay, mais aussi des acteurs de la tech comme Alphabet ou Facebook. Près de 80 sociétés au total, ce qui est une façon de miser sur la thématique en diversifiant ses risques.

Le Xtrackers Future Mobility est l'un des premiers en Europe à permettre une exposition à l'ensemble de la thématique. De son côté iShares propose le tracker Electric Vehicles and Driving Technology UCITS ETF, dont l'indice de référence se fonde non pas sur les brevets mais sur les revenus actuels.

À noter que le L&G Battery Value-Chain UCITS ETF. Go ETF Management (Legal & General IM) propose aussi un tracker mais dédié spécifiquement à la chaîne de valeur des batteries, le L&G Battery Value-Chain UCITS ETF.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat