Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VIVENDI

VIV - FR0000127771 SRD PEA PEA-PME
11.315 € +0.76 % Temps réel Euronext Paris

Vivendi : Pourquoi malgré la chute de Vivendi en Bourse, ses actionnaires sont mieux lotis que la veille

mardi 21 septembre 2021 à 15h19
Les actionnaires de Vivendi sont mieux lotis mardi que la veille

(BFM Bourse) - La variation officielle du cours de Vivendi suggère que ses actionnaires sont légèrement perdants au lendemain de la scission d'Universal Music Group, via l'attribution d'une action UMG pour chaque titre Vivendi détenu. En réalité, ces derniers voient leur pelote légèrement gonfler. Explications.

Pendant que l'action Universal Music Group (UMG) effectue des débuts en fanfares à la Bourse d'Amsterdam, le titre Vivendi semble à la peine sur Euronext Paris. S'il y a bien un lien de cause à effet, avec la détachement ce mardi du droit des actionnaires existants de Vivendi à percevoir (le 23 septembre) un dividende en nature sous forme d'actions UMG, l'envolée de plus de 35% de ce dernier nécessite de refaire le calcul. Et montre que les actionnaires bénéficient, au bout du compte, d'une progression du montant de leur investissement total.

Ayant clôturé à 31,53 euros hier, le cours de Vivendi ne s'affiche plus qu'à 11 euros vers 14h30 mardi. Entretemps est intervenu le détachement du dividende en nature, sous forme d'une action UMG par titre détenu. Comme toujours dans ce cas de figure, la variation du cours de Vivendi affichée par l'opérateur, Euronext Paris, est retraitée pour tenir compte du fait que les porteurs ont en poche désormais une action Vivendi + le droit à une action UMG nouvellement introduite, contre seulement une action Vivendi la veille. Mais sur cette base retraitée, le cours affiche un repli théorique de l'ordre de 15%. Une baisse qui est en réalité trompeuse, vu le cours effectif atteint rapidement par UMG.

Universal s'envole pour sa première journée en Bourse

Suivant les modalités annoncées dans les grandes lignes la semaine précédente, Vivendi a procédé ce matin à l'introduction en Bourse de ses parts dans Universal Music Group, par voie de cotation directe (c'est-à-dire sans cession d'actions existantes ni création d'actions nouvelles), établissant ainsi une référence pour la valeur du titre. Lundi, le prix de référence de cette introduction -puisqu'il faut bien en l'absence de transaction établir une base de départ pour calculer les variations à venir- a été fixé à un cours indicatif de 18,50 euros.

C'est ce cours -seul élément disponible à ce moment- qui a été utilisé pour calculer la variation de Vivendi ce matin à l'ouverture : soit le cours du premier échange comparé à la clôture de lundi diminuée de 18,50 euros. Faisant apparaître une baisse de l'ordre de 15%.

Mais à la seconde où le titre UMG de son côté a fait l'objet du premier échange de son histoire à l'ouverture d'Euronext Amsterdam, le prix de référence de la cotation n'est plus représentatif de la valeur accordée à Universal Music Group par le marché. En fait, l'action UMG atteint d'ores et déjà 25 euros, soit plus de 35% plus haut que le cours indicatif (techniquement, ce sont des "promesses d'action" qui sont cotées pour le moment, puisque la mise en paiement du dividende en nature, autrement dit la livraison effective des titres, n'interviendra que le 23).

Dit autrement, alors que la valorisation du groupe Universal Music était fixée à 33,5 milliards d'euros au moment de l'introduction, elle s'est déjà envolée à 46 milliards d'euros en quelques heures pour ses premiers pas en Bourse.

Dans ce contexte, pour les actionnaires de Vivendi qui détenaient hier 1 titre coté 31,53 euros, la façon de calculer la plus représentative de la valeur actuelle de leur investissement est bien de considérer qu'ils ont désormais en poche 1 Vivendi de 11 euros et 1 UMG de 25 euros (et non de 18,50 euros), soit une progression de 7% au total. Une bonne affaire pour les actionnaires donc, et en particulier pour l'un des plus importants d'entre eux, à savoir Vincent Bolloré, le patron de Vivendi.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VIVENDI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis

Ils ont donné leur avis

22/09/2021 par Antarès 2
Bonjour, effectivement préférence au PEA OU PEA/PME. UMG est éligible au PEA.
Le compte titre ordinaire subit la "FLAT TAX (prélèvement forfaitaire unique de 30% correspondant à 12,8% d’impôt sur le revenu et 17,2% de CSG-CRDS). Sous réserve de modif. ...
Savoir : il s’agit d’un régime qui s’applique de plein droit mais il reste possible d’être imposé, SUR OPTION au barème progressif de l’impôt sur le revenu auquel s’ajoute les prélèvements sociaux." Voir les détails pour abattement durée de détention, dividendes, déductions éventuelles de déficit antérieur etc...
21/09/2021 par Maison188 5
Les comptes titres perdent de l’argent avec la fiscalité !!!

TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +34.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat