Bourse > Vivendi > Vivendi : La société générale devient le premier actionnaire de vivendi
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
19.665 € -1.08 % Temps réel Euronext Paris
19.815 €Ouverture : -0.76 %Perf Ouverture : 19.850 €+ Haut : 19.590 €+ Bas :
19.880 €Clôture veille : 1 664 110Volume : +0.13 %Capi échangé : 25 315 M€Capi. :

Vivendi : La société générale devient le premier actionnaire de vivendi

La société générale devient le premier actionnaire de vivendiLa société générale devient le premier actionnaire de vivendi

PARIS (Reuters) - Société générale a franchi le seuil des 5% du capital de Vivendi, devenant avec une participation de 7,86% le premier actionnaire du groupe de médias et de communications confronté à des rumeurs, démenties, de démantèlement.

Cette montée en puissance de la banque française, annoncée vendredi par un avis de l'Autorité des marchés financiers (AMF), intervient alors que l'homme d'affaires Vincent Bolloré pourrait monter, selon une source proche du dossier, jusqu'à 5% du capital de Vivendi contre 1% actuellement.

Selon l'AMF, la Société générale a déclaré avoir franchi en hausse le 20 avril le seuil de 5% du capital et des droits de vote de Vivendi et détenir 98.045.823 actions Vivendi, soit 7,86% du capital et des droits de vote.

Ce total comprend une participation de 5,25% en détention effective et le solde par assimilation.

La banque n'était pas immédiatement disponible pour commenter sur le fait de savoir si les achats d'actions avaient été réalisés pour elle-même ou pour le compte d'un client.

Bolloré a annoncé en septembre 2011 un projet de vente à Vivendi des chaînes de télévision gratuite Direct 8 et Direct Star, en échange d'une rémunération en titres Vivendi à hauteur de 22,4 millions d'actions.

Selon la source proche du dossier, Bolloré pourrait atteindre jusqu'à 5% du capital de Vivendi par l'effet conjugué de la mise en application de cet accord et de nouveaux achats de titres sur le marché.

Citant des personnes au fait du dossier, l'agence de presse Bloomberg a rapporté mercredi que le conglomérat réfléchissait à une refonte de sa structure qui pourrait conduire à un démantèlement du groupe, ce qui a été démenti par Vivendi.

Cyril Altmeyer et Christian Plumb, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI