Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VIRBAC

VIRP - FR0000031577 SRD PEA PEA-PME
194.000 € +2.32 % Temps réel Euronext Paris

Virbac : Le repli de l'activité chez Virbac pourrait être moins prononcé que redouté, l'action rebondit

jeudi 17 septembre 2020 à 11h00
Marcus from Paris

(BFM Bourse) - Après une croissance organique de 5% de son chiffre d'affaires semestriel, les perspectives du laboratoire vétérinaire pour l'ensemble de 2020 s'éclaircissent nettement. Désendetté par la cession de Sentinel, le groupe n'exclut pas de repasser à l'offensive en matière d'acquisitions.

Nouveau rebond boursier pour Virbac, spécialiste tricolore de la santé animale originaire des Alpes-Maritimes. Les investisseurs saluent la résilience des comptes dégagés par l'entreprise au premier semestre 2020 dans un contexte bouleversé par la crise sanitaire, résilience qui amène Virbac à préciser ses anticipations annuelles dans un sens nettement positif. Ainsi l'action gagne 9,51% vers 10h20 sur le compartiment A, à 201,50 euros - au plus haut depuis un mois.

En avril, le laboratoire vétérinaire avait prévenu que la croissance exceptionnelle de 14,3% à changes constants de son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de l'année s'expliquait par des achats anticipés des distributeurs (à titre de précaution face aux incertitudes de la crise sanitaire et surtout avant des hausses tarifaires programmées aux USA) tandis que l'activité commerciale proprement dite risquait de connaître un net ralentissement. Passé l'afflux de commandes du début d'année, Virbac craignait donc un repli de l'activité et de la rentabilité au deuxième trimestre, et très probablement sur l'ensemble de l'année.

Effectivement, le chiffre d’affaires au deuxième trimestre a reculé de 3,3% (-6,4% en tenant compte de la dépréciation de devises telles que le réal brésilien, le peso mexicain, le rand sud-africain et la roupie indienne), mais le groupe a plutôt péché par excès de prudence sur sa rentabilité.

Témoignant de la résilience du marché de la santé animale, sur l'ensemble des six mois le groupe affiche une croissance de 3,1% (+5% à périmètre et changes constants) à 478,3 millions d'euros de facturations, tandis que le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions a atteint 85,5 millions d'euros, en forte progression (+27,7%) par rapport au premier semestre 2019 et traduisant un taux de marge de 18,3% (à changes constants). Cette amélioration (de 3,9 points à taux de change constants) s’explique par trois facteurs principaux : une forte réduction des dépenses liée à la situation du Covid-19, (report de séminaires, congrès, événements, décalage de projets et réduction des dépenses marketing, etc.), une forte réduction également des dépenses R&D, mais aussi à la bonne tenue des ventes, la marge brute s'étant également améliorée avec un mix favorable des produits. Le résultat net semestriel part du groupe s’établit à 47,2 millions d'euros, là aussi en forte hausse par rapport au premier semestre de l’année précédente.

Pour l'ensemble de 2020, même si l'impact sur l'activité à fin juin s'est révélé plus limité que prévu, Virbac pointe encore "beaucoup d'inconnues sur l’évolution de la demande dans les pays dans lesquels nous opérons (en particulier dans les principaux pays comme les États-Unis, l’Inde, et le Chili), et également sur les situations de stocks à toutes les étapes de la chaîne de distribution". En outre certains éléments qui ont joué favorablement sur les résultats du premier semestre, ne se reproduiront pas "et joueront même en sens opposé avec une décroissance du chiffre d’affaires attendue sur le deuxième semestre (cession Sentinel, ruptures vaccins), et une accélération de nos dépenses (reprise de l’activité marketing et des programmes de R&D)".

Mais l'un dans l'autre, la direction pense que l'évolution du chiffre d’affaires annuel pourrait se situer dans le haut de la fourchette précédemment communiquée, de -3% à stable (à périmètre réel et à changes constants). Le ratio de résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions sur chiffre d’affaires devrait, quant à lui, se situer dans une fourchette comprise entre 12% et 13% sur l’année 2020 à périmètre réel et à taux constants. Certes pas l'amélioration visée (jusqu'à 15% avant le déclenchement de la crise), mais un taux qui resterait potentiellement au niveau de l'année précédente (13%).

En termes de bilan, la revente à MSD Santé Animale des antiparasitaires pour chiens Sentinel Flavor Tabs et Sentinel Spectrum pour un montant de 410 millions de dollars confère désormais à la société un endettement net négatif (autrement dit un excédent de trésorerie sur dette). Les lignes tirées en dollars américains ont été remboursées, et la majeure partie des financements, à maturité 2022 pour l'essentiel, ont été conservés pour couvrir d'éventuels besoins en fonds de roulement, mais aussi "des opérations de croissance externe ou d'autres projets", indique Virbac.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VIRBAC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -3.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat