Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VIRBAC

VIRP - FR0000031577 SRD PEA PEA-PME
270.500 € -0.73 % Temps réel Euronext Paris

Virbac : La pandémie booste le marché de la santé animale, les revenus de Virbac s'envolent

vendredi 16 avril 2021 à 13h11
Le spécialiste de la santé animale impressionne au premier trimestre

(BFM Bourse) - Malgré une base de comparaison défavorable lié à des achats d'anticipation au premier trimestre 2020, Virbac fait part d'une très forte croissance organique sur les trois premiers mois de l'année et rehausse ses prévisions annuelles de chiffre d'affaires et de rentabilité. Le titre s'envole à un sommet historique.

C'est ce qu'on appelle avoir le nez creux. Dans une note publiée jeudi matin, les analystes de la banque d'investissement américaine Stifel avaient relevé leur conseil de conserver à achat et leur objectif de 245 à 256 euros sur le titre Virbac, estimant qu'au regard du consensus, le groupe était en "mesure de surprendre positivement le marché".

Alors que les analystes misent en moyenne sur une progression de 1,5% des revenus du laboratoire vétérinaire en 2021, ce dernier a fait état d'un bond de 22,5% de son chiffre d'affaires organique (+17,5% hors Sentinel, ancienne filiale spécialisée dans les antiparasitaires pour chiens cédée à Merck & Co pour 400 millions d'euros l'an dernier) à 266,5 millions d'euros, "et ce malgré un effet de base défavorable lié aux achats par anticipation constatés au premier trimestre 2020 avant les différents confinements" note le groupe.

Pour rappel, Virbac avait vu ses revenus croître de 13,9% sur les trois premiers mois de l'exercice 2020, mais le titre avait souffert en réaction à cette publication, le groupe ayant alors prévenu qu'il fallait s'attendre à un repli de l'activité et de sa rentabilité au deuxième trimestre, et "très probablement" sur l'ensemble de l'année 2020. Il n'en fut rien puisque le groupe est finalement parvenu à enregistrer une croissance organique de 5,2% sur l'ensemble de l'exercice précédent (-0,4% en données publiées toutefois).

Davantage de visites chez le vétérinaire

L'activité du groupe a été "portée par le dynamisme du marché de la santé animale (augmentation des visites chez le vétérinaire), à l’exception du Chili, et la très belle exécution de notre stratégie sur toutes les zones géographiques" se félicite Virbac, qui précise que la performance réelle (+12,3% à changes constants) est "fortement impactée par la dépréciation de certaines devises, notamment la roupie indienne et le peso mexicain".

Par zone géographique, la croissance a "principalement été tirée par la performance des zones Asie-Pacifique, Europe et États-Unis. En Asie-Pacifique, l’évolution à taux réels est de +29,3% (+32,8% à taux de change constants), l’Inde continue à tirer la croissance de la zone, représentant plus de la moitié de celle-ci" développe Virbac.

Nouveau sommet en Bourse

Dans le sillage de cette solide publication, le laboratoire vétérinaire a relevé ses objectifs annuels. Il vise désormais une croissance de ses facturations à taux et périmètre constants comprise entre 6% et 10%, soit entre 3% et 7% à taux constants et périmètre réel, contre une fourchette précédente comprise entre 3% et 5%. Quant au résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions sur chiffre d'affaires, il est attendu entre 12% et 14% à changes constants, contre 10 à 12% auparavant.

Conforté par ce point d'activité trimestriel, Portzamparc passe à l'achat sur le titre -contre conserver auparavant- et relève sa cible de 250 à 266 euros. "Son profil très diversifié reste un atout indéniable et permet de compenser à la fois la cession de Sentinel et les difficultés plus ou moins ponctuelles de certaines gammes (vaccins chiens/chats, aquaculture, etc.)", estime le bureau d'études.

En Bourse, le titre s'envole de 14,7% -meilleure performance du SBF 120- à 266 euros, ce qui lui permet de dépasser son précédent sommet historique atteint en mars 2015 à près de 248 euros. Le spécialiste de la santé animale contrôlé par la famille du navigateur Jean-Pierre Dick (l'un des quatre enfants du fondateur et d'ailleurs vétérinaire lui-même de formation) est désormais valorisé 2,25 milliards d'euros.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VIRBAC en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.60 % vs +26.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat