Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VILMORIN & CIE

RIN - FR0000052516 SRD PEA PEA-PME
49.000 € -0.31 % Temps réel Euronext Paris

Vilmorin & cie : Le producteur de semences Vilmorin publie ses meilleurs profits depuis 2012-2013

jeudi 13 octobre 2022 à 11h15
Vilmorin progresse en Bourse après de solides comptes annuels

(BFM Bourse) - Déstabilisé par le conflit russo-ukrainien en début d'année, Vilmorin a pourtant réussi à publier de solides résultats au titre de son exercice 2021-2022. Il vise pour l'exercice entamé en juillet, une croissance de l’activité comprise entre 6 et 8% et un taux de marge opérationnelle courante d’au moins 8%

En mars dernier, le producteur de semences Vilmorin avait été contraint de réduire ses objectifs financiers pour 2021-2022. La forte incertitude quant aux retombées du conflit russo-ukrainien sur la fin de campagne de semences en Europe de l’Est et le contexte général inflationniste sur les coûts avaient fortement brouillé la visibilité du semencier.

Au final, Vilmorin a fait preuve de résistance. Le dynamisme observé au quatrième trimestre (clos fin juin) laissait présager une année 2021-2022 de bonne facture pour le semencier. Sur la période d'avril à juin 2022, le groupe est parvenu à maintenir sa rentabilité opérationnelle dans un contexte général pourtant déstabilisé par le conflit russo-ukrainien. Les résultats publiés mercredi soir font office de terreau fertile à une progression du titre du semencier. Celui-ci progresse de 4,8% à 42,45 euros, vers 10h30.

Une activité commerciale en progression

Sur l'exercice 2021-2022, l'entreprise a généré 1,587 milliard d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 7,5 % à données courantes et de 6,2 % à données comparables par rapport à l'exercice précédent. Vilmorin est ainsi parvenu à dépasser l’objectif de croissance de son chiffre d’affaires consolidé tel que révisé à l’issue du troisième trimestre de l’exercice (soit une croissance d’environ 5 % à données comparables).

L'activité en semences potagères a crû de 1,6% en données comparables. En semences de grandes cultures, le groupe a enregistré ainsi un bond de 12,6%, l'activité de cette branche a été portée essentiellement par les campagnes colza en Europe et maïs en Amérique du Sud malgré les retombées du conflit russo-ukrainien. L'activité jardinage signe en revanche un repli de 12,8%.

Parallèlement, les charges opérationnelles nettes ont progressé à 635,2 millions d’euros, contre 600,6 millions d’euros au 30 juin 2021, tandis que l'effort de Recherche & Développement, à 275,1 millions d’euros (contre 257,1 millions d’euros en 2020-2021) est resté élevé à 16,2 % du chiffre d’affaires, soit un niveau qui s’inscrit dans la moyenne des trois exercices précédents.

Ainsi, le résultat opérationnel consolidé s’élève à 136,3 millions d’euros, en hausse par rapport à l’exercice précédent (127,4 millions d’euros) sur l’ensemble des activités semences, y compris l’activité Produits de Jardin. Ce niveau de résultat opérationnel consolidé fait ressortir un taux de marge opérationnelle courante de 8,6 %, en léger retrait de 0,3 point par rapport à l’exercice 2020-2021.

Le résultat net part du groupe de l'exercice écoulé ressort à 95,4 millions d’euros, en amélioration de 3,35%. Il s’agit du résultat net le plus élevé depuis 2012-2013.

Un copieux dividende pour les actionnaires

Le groupe français Vilmorin, majoritairement détenu par la coopérative agricole Limagrain, va une nouvelle fois choyer de nouveau ses actionnaires. Le conseil d’administration proposera à la prochaine AG le paiement d'un dividende de 1,60 euro par action, stable par rapport à l'exercice précédent. Le détachement interviendra le 13 décembre pour une mise en paiement effective au 15 décembre.

Comme indiqué lors de la publication de son chiffre d’affaires annuel 2021-2022, Vilmorin & Cie, par l’intermédiaire de sa branche Semences de Grandes Cultures, a annoncé, en juillet dernier, le nouveau partenariat avec Saskatchewan Pulse Growers, pour la mise en place d’un programme de recherche et d’innovation commun autour des protéagineux, plus particulièrement les pois secs et les lentilles. "Le Canada est le premier producteur de protéagineux au monde, avec plus de 2,3 millions d’hectares consacrés à ces cultures chaque année", précise Vilmorin.

Pour l'exercice entamé en juillet, Vilmorin compte assurer son rôle de semencier de premier plan en poursuivant le renforcement de ses positions concurrentielles, dans un environnement incertain et fluctuant, "en raison des tensions inflationnistes nées du contexte géopolitique". Le groupe indique également poursuivre ses investissements en recherche et développement, en particulier sur les technologies amont, "tout en restant attentif à toute opportunité de croissance externe en adéquation avec ses enjeux stratégiques".

En termes chiffrés, Vilmorin vise à atteindre en 2022-2023 une progression de son chiffre d’affaires consolidé comprise entre 6 et 8% à données comparables, hors impact positif de la loi EGalim sur le chiffre d’affaires (lequel sera cependant neutre sur le niveau de résultat opérationnel). En outre, l'entreprise compte dégager un taux de marge opérationnelle courante d’au moins 8%.

Enfin, Vilmorin vise une contribution des sociétés mises en équivalence – principalement AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures), Seed Co (Afrique. Grandes Cultures) et AGT (Australie. Grandes Cultures) a minima égale à celle de l’exercice 2021-2022.

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VILMORIN & CIE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+316.20 % vs +34.97 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour