Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VALNEVA

VLA - FR0004056851 SRD PEA PEA-PME
11.570 € -1.11 % Temps réel Euronext Paris

Valneva : Plusieurs pays de l'UE poussent pour un accord avec Valneva

vendredi 30 avril 2021 à 16h47
Coronavirus: Plusieurs pays de l'UE poussent pour un accord avec Valneva

par Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - Plusieurs Etats membres de l'Union européenne souhaitent que le bloc passe commande auprès de Valneva pour son candidat-vaccin contre le COVID-19 malgré l'échec des négociations récentes entre le laboratoire et l'exécutif européen, ont déclaré à Reuters plusieurs sources.

Un porte-parole de la Commission européenne a déclaré la semaine dernière que la société française de biotechnologie n'avait pas rempli les conditions pour parvenir à un accord avec l'UE concernant la fourniture de doses de son vaccin.

L'UE a bouclé des discussions préliminaires avec la biotech en janvier pour la fourniture d'un maximum de 60 millions de doses de son candidat-vaccin, dont 30 millions en option.

Deux sources proches des projets du l'UE ont déclaré que certains membres, dont la France et l'Allemagne, faisaient toujours pression pour qu'un accord puisse être trouvé afin d'assurer une diversification des approvisionnements du bloc, dans le cadre de sa stratégie d'achat de vaccins pour les deux prochaines années.

"Il y a une dizaine de pays intéressés par un accord avec Valneva. Le contrat est écrit, mais les deux parties doivent encore se mettre d'accord sur quelques paramètres structurants. Une fois cela réglé, la situation pourrait avancer rapidement", a dit l'une des sources.

La Commission européenne et Valneva n'ont souhaité faire aucun commentaire.

L'UE a à ce stade passé commande auprès du duo Pfizer/BioNTech, de Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson, CureVac, Novavax et de l'alliance Sanofi/GSK.

Le bloc négocie actuellement un troisième contrat d'approvisionnement avec Pfizer et BioNTech, qui constituerait le plus grosse commande en vaccins au monde.

Valneva, qui a lancé la semaine dernière un essai clinique de phase III, a signé un contrat avec la Grande-Bretagne portant sur un maximum de 190 millions de doses d'ici 2025 dans le cadre d'une opération évaluée à 1,4 milliard d'euros.

Le vaccin de la biotech française, qui utilisera un adjuvant fabriqué par la société américaine Dynavax, sera produit en Ecosse, pour un volume estimé à 200 millions de doses l'an prochain.

Le choix de l'Ecosse comme site unique de production suscite des inquiétudes au sein de l'UE qui souhaite que les vaccins soient produits dans le bloc afin d'éviter que la priorité des livraisons soit accordée à la Grande-Bretagne, ont indiqué les sources.

La Commission européenne a lancé lundi une procédure judiciaire contre le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, accusé de ne pas avoir rempli ses obligations contractuelles, notamment en ne livrant pas les doses de vaccins dans les délais prévus. L'exécutif européen soupçonne AstraZeneca d'avoir cherché à privilégier la Grande-Bretagne.

L'Allemagne souhaite que Valneva s'engage à ne pas accorder la priorité à la Grande-Bretagne dans ses livraisons, a déclaré l'une des sources.

En février, le directeur financier de Valneva, David Lawrence, avait déclaré à Reuters que le laboratoire était ouvert à des partenariats de production dans d'autres régions, si son candidat vaccin obtenait l'approbation des autorités et suscitait suffisamment d'intérêt au-delà de la Grande-Bretagne et de l'UE.

(version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VALNEVA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat