Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

UBISOFT ENTERTAIN

UBI - FR0000054470 SRD PEA PEA-PME
67.860 € -0.91 % Temps réel Euronext Paris

Ubisoft entertain : Les trois raisons de la flambée d'Ubisoft en Bourse

mercredi 18 juillet 2018 à 17h51
Ubisoft

(BFM Bourse) - Ubisoft enregistre un premier trimestre record pour son nouvel exercice 2018-2019. En un an, l'action a plus que doublé de valeur. Voici les 3 principales raisons de ce succès.

Ubisoft n'en finit plus de décoller en Bourse. Le titre de l'éditeur de jeux vidéo bondissait ce mercredi à la Bourse de Paris, après la publication d'un chiffre d'affaires record de 400 millions d'euros pour le premier trimestre de son exercice décalé 2018-2019. A la clôture, le titre prenait 4,04% à 103,6 euros, dans un marché en hausse de 0,46%.

Le chiffre d'affaires d'Ubisoft a dépassé les attentes des analystes. Les ventes nettes, ou net bookings qui excluent certains revenus différés, ont bondi de 88,8% sur un an à 381,5 millions d'euros. C'est mieux que les 350 millions d’euros anticipés par le consensus des analystes interrogés par Factset.

De nouvelles belles performances pour Ubisoft, dont l'action a grimpé de 61,52% depuis janvier et de plus de 110% depuis un an. Trois éléments expliquent ces résultats impressionnants.

1. Le succès de Far Cry 5

"Les ventes de Far Cry 5 ont été le principal vecteur de croissance" sur le premier trimestre 2018/2019, soulignent les analystes de Berenberg. Alors qu’aucun lancement de jeu à fort potentiel n’avait eu lieu l’année dernière, le groupe a pu compter cette année sur le succès de ce jeu lancé le 27 mars dernier et qui continue sur sa lancée après un démarrage exceptionnel (près de 5 millions d’exemplaires vendus au cours de la semaine de lancement, un record pour la franchise).

2. La dynamique du digital

L’activité digitale (autrement dit les jeux dématérialisés vendus en ligne) continue d’être portée par une tendance forte. Les ventes digitales (en net bookings) ont bondi de 76,7% à 287 millions d’euros sur le trimestre écoulé, soit 75% des ventes totales (toujours en net bookings, c'est-à-dire hors revenus différés). Yves Guillemot, président directeur général d’Ubisoft souligne par ailleurs l’excellente dynamique du "PRI", le Player Recurring Investment, soit en français l’investissement récurrent des joueurs (ventes d’items, DLC/Season Pass, abonnements, publicités), qui avec le "back-catalogue" (le catalogue de jeux déjà disponibles), "confirment une nouvelle fois le profil de plus en plus récurrent de notre activité et le succès grandissant de notre transformation digitale".

3. Le "back-catalogue"

Il s’agit des jeux déjà parus qui continuent de se vendre régulièrement malgré leur ancienneté. Les ventes (toujours en net bookings) du back-catalogue ont progressé de 74,7% à 332,6 millions d’euros au premier trimestre 2018-2019, représentant 87,2% du chiffre d'affaires total (toujours en net bookings), avec des titres à succès tels que Tom Clancy’s Rainbow Six Siege et For Honor.

F. B. - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur UBISOFT ENTERTAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.40 % vs +3.81 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat