Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

THALES

HO - FR0000121329 SRD PEA PEA-PME
81.740 € +0.47 % Temps réel Euronext Paris

Thales : Le recentrage de l'équipementier aéronautique timidement accueilli en Bourse

mercredi 4 août 2021 à 12h45
Thales grimpe légèrement après la cession de sa division ferroviaire

(BFM Bourse) - Dans sa volonté de recentrer ses activités autour de l'aérospatial, la défense et la sécurité numérique, Thales cède son pôle dédiée aux systèmes ferroviaires au conglomérat japonais. Une opération timidement saluée par le marché malgré le relèvement des perspectives de rentabilité du groupe.

Mise en vente en avril dernier, l'activité de signalisation ferroviaire de Thales a déjà trouvé preneur. Alors que Reuters pensait savoir que le groupe tricolore avait envoyé un document d'information aux potentiels candidats à une reprise parmi lesquels Alstom ou le suisse Stadler Rail, c'est finalement avec le japonais Hitachi qu'il est entré en négociations exclusives en vue de la cession de son pôle Systèmes de transport terrestre -Ground Transportation Systems ou “GTS”- sur la base d'une valeur d’entreprise de 1,66 milliard d’euros - supérieure au montant de 1,5 milliard initialement évoqué par l'agence de presse économique et financière. Ce prix reflète "le redressement significatif de l’activité" selon Thales.

"Avec ce mouvement stratégique important, nous allons pouvoir nous concentrer sur le développement de trois grandes activités de hautes technologies en croissance à long-terme et capables de générer des marges à 2 chiffres dans la durée -l’Aérospatial, la Défense & Sécurité, et l’Identité et la Sécurité numériques- et ainsi continuer de renforcer leurs positions de leaders mondiaux" explique le PDG du groupe Patrice Caine.

En réaction à cette annonce, le titre Thales prend 0,6% à 88,18 euros, surperformant le baromètre du marché parisien, en hausse de 0,3% peu après 14h.

Cette opération doit également permettre au groupe tricolore "d'accélérer la progression de sa marge d'Ebit et de poursuivre son désendettement", est-il précisé dans un communiqué. Elle place par ailleurs le groupe japonais "en bonne voie pour devenir un leader mondial dans le marché de la signalisation ferroviaire" selon les termes employés par Hitachi dans un communiqué distinct. Thales revendique de fait le rang de numéro trois mondial de la signalisation ferroviaire derrière Siemens et Alstom, et même une position de leader sur les segments des systèmes de communication entre les métros et les ordinateurs pilotant le trafic (CBTC) et les systèmes de sécurité et de contrôle des trains, ainsi qu'une deuxième place pour la signalisation des grandes lignes.

Employant plus de 8.000 personnes, la branche a enregistré 1,62 milliard d'euros de revenus en 2020, un chiffre en recul de 15% par rapport à 2019 en raison d'effets de phasage sur les grands contrats de signalisation ferroviaire urbaine -en particulier à Doha (Qatar) et à Londres- ainsi que de perturbations liées à la crise sanitaire, et "notamment les retards de signature de contrats qui auraient dû générer du chiffre d’affaires dès le second semestre 2020" soulignait Thales dans ses résultats annuels. Les activités ferroviaires du groupe représentaient ainsi peu ou prou 10% des revenus totaux de Thales en 2020.

Cette cession incite logiquement le groupe français dont l'Etat est actionnaire à hauteur de à hauteur de 25% (tout comme Dassault Aviation) à réviser ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice en cours. S'il maintient sa prévision d'un ratio des prises de commandes rapportées au chiffre d’affaires (book-to-bill) supérieur à 1 (comme au cours des exercices 2019 et 2021) , il ajuste mécaniquement à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires, désormais attendu dans une fourchette allant de 15,8 à 16,3 milliards d'euros, contre 17,5 à 18,0 milliards d'euros lors de la présentation de ses résultats du premier semestre fin juillet).

La fourchette de sa prévision de marge d'Ebit (résultat d'exploitation) a en revanche été légèrement relevée, d'une fourchette de "9,5% à 10%" à une nouvelle comprise entre "9,8% et 10,3%", soit une hausse de 150 à 200 points de base par rapport à 2020.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur THALES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +34.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat