Bourse > Stmicroelectronics > Stmicroelectronics : L'activité devrait progresser sur les deux prochains trimestres
STMICROELECTRONICSSTMICROELECTRONICS STM - NL0000226223STM - NL0000226223
14.065 € -0.71 % Temps réel Euronext Paris
14.065 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 14.345 €+ Haut : 13.930 €+ Bas :
14.165 €Clôture veille : 2 942 580Volume : +0.32 %Capi échangé : 12 807 M€Capi. :

Stmicroelectronics : L'activité devrait progresser sur les deux prochains trimestres

STMICROELECTRONICSSTMICROELECTRONICS

(Tradingsat.com) - STMicroelectronics a fait état hier soir au titre du second trimestre de résultats en ligne avec ses prévisions, et globalement conformes aux attentes des analystes.

Le groupe de semi-conducteurs a publié un chiffre d'affaires quasi-stable par rapport au premier trimestre à 2,05 milliards de dollars en incluant l'activité de ST-Ericsson en cours de démantèlement, ou +6,8% si l'on exclut la ligne de produits pour téléphones cellulaires (Wireless).

Cette performance est due à la croissance enregistrée dans plusieurs segments de produits clés (Microcontrôleurs, Industriel, Produits de puissance, Automobile et Imagerie).

La marge brute s'établit à 32,8% des ventes, contre 31,3% au T1 2013 et 34,3% au T2 2012, en ligne avec l'objectif de 32,7% communiqué précédemment.

La perte nette part du groupe ressort à 152 millions de dollars ou -0,17 dollar par action au deuxième trimestre, contre une perte nette de -0,19 dollar au premier trimestre 2013 et de -0,08 dollar au deuxième trimestre 2012.

Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, la perte nette non-US GAAP publiée par ST au deuxième trimestre ressort à -0,06 dollar par action si l'on exclut les charges liées aux dépréciations, restructurations et éléments exceptionnels, contre une perte nette de -0,13 dollar par action au premier trimestre 2013 et de -0,05 dollar par action au deuxième trimestre 2012.

Au cours du premier semestre 2013, ST a décaissé 145 millions de dollars au titre du démantèlement de ST-Ericsson. D'après ses derniers calculs, ST estime que le montant total des débours entre le début de 2013 et le démantèlement effectif de la co-entreprise sera de l'ordre de 300 à 350 millions de dollars en comptant le financement des activités poursuivies par ST-Ericsson pendant la période de transition et les coûts de restructuration nécessaires au niveau de ST-Ericsson et ST pour sortir de la co-entreprise.

Cette fourchette d'estimation est plus basse que la précédente, la restructuration et le transfert de certaines équipes vers des entreprises tierces ayant été réalisés dans les délais impartis.

Le chiffre d'affaires net de ST-Ericsson ressort à 176 millions au deuxième trimestre, soit une baisse de 31% par rapport au premier trimestre, résultant, comme prévu, du déclin des ventes de produits hérités.

"Les tendances macroéconomiques restent incertaines mais en dehors de ST-Ericsson, nous avons constaté une amélioration progressive des commandes au deuxième trimestre, bien que vers la fin du trimestre, le ramollissement de l'activité sur le marché des smartphones a touché les produits ST", a déclaré Carlo Bozotti, PDG de la société.

"Avec la montée en puissance des produits clés dans les MEMS (microsystèmes électromécaniques), les produits pour applications automobiles, les microcontrôleurs et l'imagerie au deuxième semestre 2013, nous attendons au troisième et quatrième trimestre une progression du chiffre d'affaires par rapport aux deux premiers trimestres de l'année.

Au total, nous attendons pour le troisième trimestre une hausse de chiffre d'affaires net d'environ 3,5% au point médian de notre fourchette de prévisions si l'on exclut les produits pour téléphonie sans fil et un chiffre d'affaires stable par rapport au deuxième trimestre si l'on tient compte de ces produits pour téléphonie sans fil.

Nous prévoyons de réduire encore nos coûts d'exploitation de manière significative au troisième trimestre dans le but de les ramener dans une fourchette de 600 à 650 millions au premier trimestre 2014. La finalisation du démantèlement de ST-Ericsson début août entraînera par ailleurs la déconsolidation de toutes les activités restantes de ST-Ericsson", a précisé le dirigeant.

Dans les mois à venir, ST s'attend à une amélioration progressive de sa marge brute. La société table en outre pour le troisième trimestre 2013 sur une stabilité du chiffre d'affaires par rapport au deuxième trimestre, à plus ou moins trois points et demi de pourcentage près. La marge brute devrait s'établir à environ 33,5%, à plus ou moins deux points de pourcentage près.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI