Bourse > Societe generale > Societe generale : 3e trimestre affecté par des exceptionnels
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
46.285 € +1.74 % Temps réel Euronext Paris
45.885 €Ouverture : +0.87 %Perf Ouverture : 46.575 €+ Haut : 45.370 €+ Bas :
45.495 €Clôture veille : 7 888 960Volume : +0.98 %Capi échangé : 37 385 M€Capi. :

Societe generale : 3e trimestre affecté par des exceptionnels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale a fait état jeudi d'un résultat net en baisse de 86% au 3ème trimestre, sous l'effet de la réévaluation de sa dette et de moins-values de cessions, comme celle enregistrée sur le grec Geniki.

Le groupe bancaire français affiche sur le trimestre clos fin septembre un résultat net part du groupe de 85 millions d'euros, contre 622 millions d'euros un an plus tôt.

SG explique avoir pâti de charges de 396 millions d'euros concernant des éléments non-économiques comme la réévaluation de la dette liée au risque de crédit propre et la réévaluation des couvertures de ses portefeuilles de crédit.

Le résultat net a également été affecté à hauteur de 235 millions d'euros par des pertes sur cessions et participations, dont 130 millions d'euros pour Geniki et 92 millions d'euros pour TCW.

Retraité de ces incidences, le résultat net part du groupe sous-jacent ressort à 856 millions d'euros.

Au total, le produit net bancaire total s'est contracté pour sa part de 17% à 5.397 millions d'euros.

Le réseau de banque de détail en France a enregistré des revenus trimestriels de 2.010 millions d'euros, en léger retrait dans une économie française 'tournant au ralenti'.

La division de banque de financement et d'investissement a globalement signé une bonne performance, à la faveur d'un environnement de marché moins adverse aux risques après les décisions de la BCE. Les revenus de la branche atteignent 1.733 millions d'euros, soit une hausse de 32,6%.

Société Générale, qui dit poursuivre ses efforts de réduction du risque et d'optimisation du portefeuille d'actifs, fait part d'un ratio de fonds propres Core Tier 1 de 10,3% selon les règles 'Bâle 2.5' à fin septembre.

Frédéric Oudéa, son PDG, assure que la banque reste confiante dans sa capacité à faire face aux défis posés par 'un environnement économique dégradé en zone euro' et par 'les nouvelles exigences réglementaires'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...