Bourse > Societe generale > Societe generale : Les banques françaises restent vulnérables selon Moody's
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
49.415 € +2.60 % Temps réel Euronext Paris
48.175 €Ouverture : +2.57 %Perf Ouverture : 49.540 €+ Haut : 48.160 €+ Bas :
48.165 €Clôture veille : 4 237 140Volume : +0.52 %Capi échangé : 39 913 M€Capi. :

Societe generale : Les banques françaises restent vulnérables selon Moody's

Société GénéraleSociété Générale

(Tradingsat.com) - Les valeurs bancaires évoluaient en baisse relativement limitée mardi après-midi, au lendemain de la décision de Moody’s d’abaisser d’un cran la notation de crédit à long terme de la France, avec maintien d’un perspective négative. Vers 15h15, Crédit Agricole cédait 1% à 5,7 euros, BNP Paribas abandonnait 0,7% à 40,8 euros, et Natixis perdait 1,8% à 2,36 euros, Société Générale restant stable (-0,2%) grâce au relèvement de la recommandation de Kepler sur la valeur de « Conserver » à « Achat ».

Dans son commentaire sur l’abaissement de la note de la France, Moody’s a évoqué la situation des banques françaises, soulignant leur « exposition considérable à certains pays les plus faibles de la zone euro ».

Selon l’agence de notation, « en dépit de leur bonne capacité d'absorption des pertes, les banques françaises restent vulnérables à une nouvelle aggravation de la crise en raison de ces risques et de leurs importants - quoique réduite - dépendance sur le financement du marché de gros ».

En réaction, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, a tenu pour sa part à souligner que le secteur bancaire français était « plus solide qu’il y a un an ». « Il a réduit sa dépendance au financement de marché, ainsi que son exposition à certains pays et il a accru ses fonds propres par la mise en réserve de ses bénéfices pour atteindre un ratio de fonds propres durs de 9% », a souligné le ministre.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI