Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
10.904 € -2.75 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : La solidité financière renforcée de Société Générale impressionne le marché

jeudi 1 août 2019 à 10h40
Société Générale renforce son assise financière et bondit en Bourse

(BFM Bourse) - Le bénéfice net de Société Générale a nettement reculé au deuxième trimestre mais le groupe bancaire a néanmoins renforcé son assise financière, atteignant même son objectif d'un ratio de fonds propres "durs" de 12%. Le marché salue cette performance et le titre décolle, en tête du CAC 40 jeudi matin.

L'action Société Générale bondit de 5,6% à 23,44 euros, dans un volume d'échanges déjà relativement nourri (0,2% du tour de table) peu avant 9h45. La flambée du cours de l'action SocGen profite aux autres valeurs du secteur que sont Crédit Agricole (+2,6%) et BNP Paribas (+2,4%), ce dernier ayant par ailleurs fait part, mercredi, d'un bénéfice net trimestriel en hausse de 3,1% à près de 2,5 milliards d'euros.

La vigueur du compartiment bancaire porte l'indice vedette de la place parisienne, revenu en territoire positif (+0,3%) après une ouverture en repli de 0,3% dans le sillage du net recul observé à Wall Street mercredi.

L'envolée du titre Société Générale dès les premiers échanges permet à celui-ci de renouer avec un plus haut de deux mois et demi, touché mi-mai dernier. Il cède en revanche toujours plus de 15% (-15,6%) depuis le 1er janvier 2019. En cause, notamment, les résultats trimestriels peu reluisants présentés début mai par la "Générale" pour le compte des trois premiers mois de son exercice 2019.

Promesse tenue

Société Générale avait réaffirmé début mai dernier son objectif d'atteindre un ratio de fonds propres durs de 12% "le plus rapidement possible" et le groupe bancaire a tenu parole. Engagé depuis plusieurs mois dans une vaste restructuration, Société Générale est donc parvenu à renforcer son assise financière. "Nous avons notamment atteint, en ce semestre, notre cible pour 2020 d'un ratio de fonds propres "durs" de 12%, contre 11,5% à la fin du premier trimestre et 10,9% fin 2018, s'est félicité Frédéric Oudéa, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué. "C'était la priorité, parce qu'en début d'année certains de nos actionnaires et des investisseurs pouvaient se dire : "Est-ce que on aura besoin d'aller chercher du capital ?", et la réponse en six mois on l'apporte de la manière la plus convaincante avec ce 12%", a également souligné Frédéric Oudéa jeudi matin sur BFM Business.

Pour atteindre cet objectif et rassurer les investisseurs, la Société Générale n'a pas ménagé ses efforts, multipliant les cessions depuis quelques mois. La banque a notamment cédé sa filiale allemande de location de camions et remorques PEMA GmbH la semaine dernière. Auparavant, le groupe avait déjà abandonné ses activités antillaises mi-juillet et sa filiale en Slovaquie début mai. Ces opérations ont été réalisées en réaction aux inquiétudes nées des performances de Société Générale en matière de solidité financière -les moins bonnes parmi les banques françaises- lors d'un test européen de résistance bancaire, dit "stress test".

Des résultats d'activité peu flatteurs

Du point de vue des résultats opérationnels, le bilan du deuxième trimestre offre un visage moins flatteur. Entre avril et fin juin, le groupe a vu son bénéfice net s'enfoncer de 13,9%, à 1,054 milliard d'euros. Son produit net bancaire -équivalent du chiffre d'affaires pour les groupes bancaires- est pour sa part ressorti à moins de 6,3 milliards d'euros, en repli de 2,6%. Ces résultats sont globalement conformes aux attentes des analystes compilées par FactSet, l'environnement de taux bas persistants continuant à peser, principalement sur les activités de marché, déjà secouées lors de l'exercice précédent. Au deuxième trimestre 2019, les recettes de la division dite "de grande clientèle", où elles sont logées, ont chuté de 6% et ses bénéfices ont été presque divisés par deux, à 274 millions d'euros (-46%).

Particulièrement visée par un nouveau plan de restructuration annoncé en mai, qui doit se traduire au total par la suppression de 1.600 postes dans le monde, cette division a notamment souffert de la baisse des activités taux, crédit, changes et matières premières, dans un contexte de taux bas très pénalisant pour l'ensemble du secteur. Une provision pour restructuration de 227 millions d'euros a par ailleurs été comptabilisée dans les frais de gestion de la division de "grande clientèle".

Coût du risque en forte hausse

Parmi les autres grands métiers du groupe, la banque de détail, qui pâtit fortement de l'environnement de taux bas, a vu ses recettes progresser très légèrement (+0,2%) mais son bénéfice s'est replié de 2,5% à 356 millions d'euros. La banque de détail à l'international et les services financiers spécialisés, comme l'assurance, ont suivi une trajectoire similaire, avec une hausse des recettes mais un bénéfice net en recul de 4,8%.

Le groupe a notamment été ralenti par une augmentation sensible du coût du risque -le coût net du risque est imputé aux différents pôles de façon à refléter pour chacun d’entre eux la charge du risque inhérente à leur activité- qui intègre les provisions passées pour faire face à d'éventuels accidents dans le remboursement des crédits que la banque a accordés. Et celui-ci a presque doublé sur un an, passant de 170 à 314 millions d'euros (+84,7%), ce qui a affecté tous les métiers.

"La banque de détail en France conforte l'amélioration tendancielle de ses revenus, et les activités à l'international et services financiers internationaux affichent toujours croissance et rentabilité soutenues", a commenté Frédéric Oudéa.

Société Générale se félicite également d'avoir réussi à faire baisser de 3% ses frais de gestion globaux, à 4,27 milliards d'euros. Elle indique enfin avoir réalisé un peu plus du tiers (35,6%) des 1,6 milliard d'euros d'économies prévus dans son plan stratégique.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat