Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
17.044 € -1.64 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : L'assistant de jérôme kerviel mis en examen

lundi 4 août 2008 à 19h03
L'assistant de jérôme kerviel mis en examen

PARIS (Reuters) - L'assistant de Jérôme Kerviel, Thomas Mougard, a été mis en examen la semaine dernière pour complicité dans l'affaire de l'ancien trader de la Société générale, apprend-on auprès du parquet de Paris.

"Conformément aux réquisitions du parquet, il a été mis en examen pour complicité du délit 'par aide ou assistance, d'introduction frauduleuse de données dans un système informatique' et laissé en liberté", a indiqué une porte-parole.

Jérôme Kerviel était à ce jour le seul mis en examen dans l'enquête sur les opérations qui ont entraîné une perte de 4,9 milliards pour la Société générale.

La mise en examen de Thomas Mougard, 24 ans, fait suite à un réquisitoire supplétif établi par le parquet de Paris, qui estime qu'il a sciemment aidé l'ex-trader en effectuant des opérations dans le système informatique de la banque.

Ce développement de l'affaire intervient au moment où les avocats de Jérôme Kerviel intensifient leur offensive contre la Société générale, notamment à la faveur d'une nouvelle audition, lundi, de l'ex-trader au pôle financier de Paris.

"Qu'on arrête de dire que c'est l'affaire Kerviel. C'est l'affaire Société générale", a déclaré l'un de ses avocats, Eric Dupond-Moretti, à l'arrivée de son client.

"Tant que la Société générale gagne du fric, tout va très bien. Mais quand la Société générale pense qu'elle va perdre de l'argent, Kerviel devient le responsable de tout", a-t-il ajouté.

"On est dans la logique du fric", a ajouté l'avocat en posant la question de savoir pourquoi deux responsables hiérarchiques de l'ex-trader avaient été licenciés si celui-ci les avait "bernés." "Il est temps qu'on regarde de près ce qu'on raconte aux juges."

"TOUT N'A PAS ÉTÉ DIT"

Me Dupond-Moretti a souligné que la défense n'excluait pas de porter plainte à la suite de la publication dans la presse, la semaine dernière, d'extraits d'un rapport de la brigade financière très critique envers Jérôme Kerviel.

Ses quatre avocats actuels, Francis Tissot, Bernard Benaiem, Caroline Wassermann, et Eric Dupond-Moretti, ont annoncé la semaine dernière qu'ils demanderaient de nombreuses investigations pour éclaircir le rôle de la banque dans les opérations ayant conduit à une perte de 4,9 milliards d'euros.

"Jérôme Kerviel a le sentiment que tout n'a pas été dit. L'affaire Société générale n'a pas encore commencé", avait dit Bernard Benaiem, précisant que ses interrogations concernaient bien la banque et non seulement ses cadres.

"Il faut savoir s'il y a eu complaisance, ignorance fautive, complicité par fourniture d'instructions et de moyens", a-t-il insisté.

Les avocats pouvant demander des investigations aux juges d'instruction et faire appel en cas de refus, l'instruction devrait donc se prolonger durant des mois, voire des années. Les juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset envisageaient de terminer la procédure cet été.

Libéré le 18 mars dernier de prison après 38 jours de détention, Jérôme Kerviel est le seul mis en examen dans cette affaire pour "faux, abus de confiance" et intrusion informatique.

Il a reconnu lors de l'instruction avoir pris des engagements de 50 milliards d'euros, donc bien au-dessus des 125 millions d'euros théoriquement autorisés, tout en les dissimulant par des faux. Il a assuré que cette pratique était courante et que sa hiérarchie fermait les yeux.

Le 4 juillet, la Commission bancaire a infligé une amende de 4 millions d'euros à la Société générale pour défaut de contrôle, mais cet élément n'entraîne pas nécessairement des poursuites pénales.

La nouvelle équipe d'avocats insiste sur le fait que c'est la banque qui a provoqué la perte de 4,9 milliards d'euros en liquidant entre le 21 et 23 janvier, en plein "krach" boursier mondial, les engagements du trader.

Sudip Kar-Gupta et Gérard Bon, édité par Pascal Liétout L'assistant de Jérôme Kerviel a été mis en examen la semaine dernière pour complicité dans l'affaire de l'ancien trader de la Société générale. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat