Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
81.530 € +0.69 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : Sanofi menacé par un générique du plavix en europe

vendredi 9 mai 2008 à 12h06
BFM Bourse

par Ben Hirschler

LONDRES/PARIS (Reuters) - Sanofi-Aventis, qui avait vu le brevet du Plavix, l'un de ses médicaments vedettes, brièvement menacé par la concurrence d'un générique aux États-Unis il y a moins de deux ans, est aujourd'hui exposé à la même menace sur le marché européen.

Le groupe suisse Schweizerhall, spécialiste des génériques, a en effet annoncé vendredi être sur le point d'obtenir les autorisations lui permettant de commercialiser en Allemagne et au Luxembourg une version générique de l'anticoagulant du géant franco-allemand. Il espère ainsi pouvoir lancer son produit avant la fin du mois de juin.

L'information pèse lourdement sur le cours de Bourse de Sanofi: le titre perdait 4,7% à 48,08 euros vers 9h35 GMT après être tombé à 47,85 euros en début de séance, accusant de loin la plus lourde perte de l'indice DJ Stoxx européen de la pharmacie (-1,7%).

"Il est clair que la concurrence d'un générique constituerait une évolution particulièrement malvenue", a commenté Mike Ward, analyste spécialisé de Nomura Code Securities.

Un porte-parole de Sanofi-Aventis à Paris a rappelé que le Plavix était protégé en Europe par son brevet d'exclusivité jusqu'en 2013. Mais Schweizerhall semble néanmoins prêt à lancer sa propre version du médicament, en association avec différents partenaires.

"Nous anticipons sous peu une décision positive de l'agence allemande en charge de l'autorisation des médicaments, et nous prévoyons de lancer le clopidogrel (le nom commun de la molécule qui compose le Plavix) à travers l'Union européenne en coopération avec des partenaires commerciaux", a déclaré Luzi von Bidder, président du laboratoire suisse, dans un communiqué.

UNE MENACE INATTENDUE

"Un premier accord de licence avec une entreprise importante de génériques a déjà été conclu et la signature d'un contrat avec un autre fournisseur de génériques est imminent", a-t-il ajouté, tout en précisant qu'une copie du Plavix pourrait aussi être autorisée au Luxembourg au deuxième trimest2e.

Il a précisé que le clopidogrel réalisait actuellement en Europe un chiffre d'affaires annuel d'environ 3,2 milliards de francs suisses (deux milliards d'euros), dont 600 millions de francs pour le seul marché allemand.

Le Plavix a généré un chiffre d'affaires mondial de 662 millions d'euros au premier trimestre selon les chiffres publiés le 30 avril par Sanofi. Il se classe au deuxième rang du classement des produits les plus vendus du groupe, derrière le Lovenox, un antithrombotique.

La forme générique du Plavix a été mise au point par Cimex, une filiale spécialisée de Schweizerhall.

Pour Oliver Kämmerer, analyste de WestLB, l'annonce du groupe suisse est inattendue car le marché européen était jusqu'à présent resté à l'écart de la tendance, très sensible aux Etats-Unis, à la contestation des brevets protégeant les médicaments.

"Habituellement, en Europe, il n'y a pas de remises en cause de brevets", a-t-il dit.

Le Plavix, commercialisé aux États-Unis en partenariat avec Bristol-Myers Squibb, avait vu ses ventes sur le marché américain s'effondrer après le lancement d'une version générique par le canadien Apotex en août 2006. La justice avait ordonné l'arrêt de la vente de ce générique quelques semaines plus tard mais Apotex avait pu écouler les stocks déjà acheminés aux grossistes.

En juin dernier, un tribunal new-yorkais a confirmé la reconnaissance du brevet du Plavix, qui court jusqu'en novembre 2011 pour le marché américain.

Pour Denise Andersson, de Lansbanki, "il n'est pas possible de déterminer les dommages finaux pour Sanofi-Aventis car les calendriers de lancement ne sont pas clairs, mais nous nous attendons à ce que les révisions à la baisse des estimations puissent être importantes".

La nouvelle menace de voir émerger au moins un générique du Plavix s'ajoute à celle du Prasugrel du laboratoire américain Eli Lilly, une molécule distincte mais directement concurrente.

Ben Hirschler et Astrid Wendlandt, version française Gilles Guillaume et Marc Angrand

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat