Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
85.210 € -0.19 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : Le directeur général de sanofi-aventis serait sur le départ

mardi 9 septembre 2008 à 21h39
Le directeur général de sanofi-aventis serait sur le départ

PARIS/LONDRES (Reuters) - Chris Viehbacher, l'ancien responsable de GlaxoSmithKline pour l'Amérique du Nord, va remplacer Gérard Le Fur comme directeur général de Sanofi-Aventis, rapporte le quotidien Les Echos sur son site internet.

Selon le journal, qui ne donne pas de source, le départ de Gérard Le Fur, qui était aux commandes opérationnelles du groupe depuis début 2007, intervient sous la pression des deux grands actionnaires Total et L'Oréal.

Ceux-ci détiennent respectivement 12,62% et 8,65% du capital du groupe.

Auparavant, une source proche du dossier avait indiqué à Reuters que Chris Viehbacher s'apprêtait à rejoindre Sanofi-Aventis pour y prendre un poste important.

Un porte-parole de Sanofi-Aventis a déclaré ne pas avoir d'information.

L'Oréal s'est refusé à tout commentaire, de même que Total.

Le départ de Gérard Le Fur, s'il se confirme, intervient sur fonds de rumeurs de dissensions avec Jean-François Dehecq, dont il était proche et qui lui avait cédé la direction du numéro quatre mondial de la pharmacie en 2007 pour ne conserver que la présidence du conseil d'administration.

Gérard Le Fur était jusqu'alors le patron de la recherche du groupe.

Ses difficultés ont vraiment commencé en juin 2007 le jour où une commission d'experts à recommandé aux autorités sanitaires américaines de ne pas autoriser la commercialisation du rimonabant (ou acomplia), un traitement contre l'obésité, en raison d'effets secondaires de type troubles anxieux notamment.

Même si elle est aujourd'hui autorisée dans plusieurs pays européens, le refus américain a mis à mal les perspectives bénéficiaires de cette molécule sur laquelle Sanofi-Aventis comptait pour prendre à terme le relais de ses médicaments vedettes, les anticoagulants Plavix et Lovenox.

ENRACINÉ EN EUROPE

Depuis lors, l'action Sanofi a perdu près de 30% de sa valeur, sous-performant nettement l'indice DJ Stoxx des valeurs pharmaceutiques européennes, en recul de 17%.

Cette évolution explique largement le fait que Total et L'Oréal soient encore à ce jour au capital du groupe.

Dans ces conditions, l'annonce de l'arrivée de Chris Viehbacher, donnée de source proche du dossier mardi après-midi, a été bien accueillie par le marché, les investisseurs spéculant sur un changement de stratégie pour un groupe qui est à la traîne du secteur, son action se négociant à tout juste huit fois le bénéfice par action estimé pour 2009.

L'action Sanofi a clôturé en hausse de 2,75% à 47,50 euros dans un marché en baisse (-1,08% pour le CAC 40).

"On sait que, parmi les grands groupes pharmaceutiques, Sanofi a grand besoin d'idées nouvelles parce que son 'pipeline' (de molécules en développement) ne va pas bien", a déclaré Simon Mather, analyste chez WestLB.

L'échec du rimonabant aux Etats-Unis a été un coup d'autant plus dur pour Sanofi-Aventis qu'il est confronté à des menaces de concurrence générique sur le Lovenox et le Plavix.

"Je pense que c'est une bonne décision stratégique", a indiqué Damien Conover, analyste chez Morningstar. "Chris a une grande expérience de l'Amérique du Nord et Sanofi est un des rares groupes qui tend à se concentrer sur le marché européen. Ce sera bon pour eux d'augmenter leur exposition au marché américain", a-t-il dit.

L'analyste a souligné notamment le fait que Sanofi-Aventis est un des seuls grands groupes européens qui tient ses conférences téléphoniques à des horaires européens, ce qui rend leur accès difficile aux investisseurs américains.

"Sanofi est un groupe si enraciné en Europe qu'il lui a été difficile de se développer aux Etats-Unis. Faire venir Chris les aidera pour ça", a-t-il ajouté.

Glaxo, le numéro deux mondial du secteur, avait annoncé lundi le départ de Chris Viehbacher de son conseil d'administration avec effet immédiat et indiqué et qu'il quitterait le groupe le 1er décembre, afin de poursuivre une autre opportunité.

De double nationalité canadienne et allemande, il avait été en lice pour le poste de directeur général de Glaxo, qui a finalement échu l'an passé à Andrew Witty.

Ben Hirschler à Londres et Yann Le Guernigou à Paris, édité par Gilles Guillaume Selon le site internet des Echos, Chris Viehbacher, l'ancien responsable de GlaxoSmithKline pour l'Amérique du Nord, va remplacer Gérard Le Fur (photo) comme directeur général de Sanofi-Aventis. /Photo prise le 12 février 2008/REUTERS/Vincent Kessler

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat