Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
85.010 € -1.89 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : Le calibre du futur patron de Sanofi, en provenance de Novartis, rassure le marché

vendredi 7 juin 2019 à 10h25
La nomination de Paul Hudson pour diriger Sanofi bien accueillie

(BFM Bourse) - L'action Sanofi s'inscrit parmi les plus fortes hausses du marché parisien vendredi. Si le départ du directeur général Olivier Brandicourt intervient un plus tôt qu'anticipé, la transition avec son successeur Paul Hudson, aujourd'hui patron d'une des principales divisions du géant suisse Novartis, ne devrait pas poser problème.

Le conseil d'administration du plus grand groupe pharmaceutique français n'avait pas caché ces derniers mois qu'il préparait d'ores et déjà la succession de l'actuel DG, concerné par la limite statutaire d'âge (fixée à 65 ans chez Sanofi) pour exercer ce mandat. Il restait certes encore près de deux ans avant l'échéance, mais Olivier Brandicourt a choisi de faire valoir ses droits à la retraite un peu plus tôt. Les instances de gouvernance du groupe ont ainsi pu travailler suffisamment en amont, et déterminer son successeur. Le curriculum vitae de ce dernier, Paul Hudson, a de quoi rassurer les investisseurs. L'action gagne ainsi 3,97% vers 09h50 à 78 euros, un plus haut depuis plus d'un mois.

Olivier Brandicourt, qui avait pris la suite de Chris Viehbacher en avril 2015, passera ainsi les manettes à Paul Hudson dès le 1er septembre 2019. Le britannique est depuis 2016 le DG de Novartis Pharmaceuticals, l'une des principales divisions du groupe bâlois. À ce poste, il a la responsabilité des traitements de prescription (hors anticancéreux réunis dans Novartis Oncology), soit les franchises neurosciences, ophtalmologie, dermatologie, maladies respiratoires, cardio-métaboliques etc. Il était par le salaire numéro 2 du groupe suisse, répondant directement au PDG Vas Narasimhan.

Âgé de 51 ans, formé en économie et marketing, Paul Hudson bénéficie d'une vaste expérience internationale, notamment aux Etats-Unis, au Japon et en Europe. Pour l'anecdote, il a travaillé au début de sa carrière pour la division marketing de Sanofi-Synthélabo UK. Il a aussi œuvré chez GlaxoSmithKline et Schering-Plough en Grande-Bretagne, mais c'est chez AstraZeneca qu'il a passé le plus de temps avec notamment la direction de la filiale de ce groupe aux Etats-Unis ainsi qu'au Japon, avant d'arriver chez Novartis en 2006. Au cours de ses vingt-huit ans de carrière au sein de grands groupes pharmaceutiques "il a fait les preuves de sa vision stratégique, de son leadership, de sa capacité à relever les plus grands défis notamment en matière d'innovation et de transformation digitale, et de sa maîtrise des lancements majeurs de produits" [notamment biologiques], a souligné Sanofi dans un communiqué.

Paul Hudson s'installera à Paris, comme cela est toujours demandé jusqu'à présent au patron de Sanofi quelle que soit sa nationalité.

Tout en remerciant Olivier Brandicourt "pour l'énergie avec laquelle il a piloté le Groupe dans une période complexe et pour sa contribution déterminante au retour de l'entreprise à la croissance", le président du conseil d'administration, Serge Weinberg, s'est dit "très heureux" que Paul Hudson ait accepté de rejoindre Sanofi. "Ses compétences et son expérience lui donnent tous les atouts pour accélérer la croissance et mener l'adaptation du groupe aux nouveaux enjeux stratégiques, notamment en matière de Recherche et Développement et de digital. Ses qualités humaines vont lui permettre de mobiliser au mieux toutes les énergies et d'accroître l'agilité dont un groupe tel que Sanofi a besoin face aux défis nouveaux de notre industrie et aux mutations des systèmes de santé", a-t-il assuré.

"Le manque de visibilité sur le changement du management est enfin derrière nous", apprécient de leur côté les analystes d'Oddo BHF. Aux yeux du bureau d'études, Paul Hudson a été un des acteurs majeurs de la transformation de Novartis. "Apprécié des marchés, il a renforcé le portefeuille produits de Novartis soit par des développements internes soit par l’intermédiaire de croissances externes dans des plateformes innovantes : Radioligand, Gene therapy, Cell Therapy". Son principal défi sera de dynamiser le portefeuille de produits du groupe français pour le rendre moins dépendant de Dupixent, son nouveau best-seller.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat