Bourse > Saint gobain > Saint gobain : La direction Sika marque des points
SAINT GOBAINSAINT GOBAIN SGO - FR0000125007SGO - FR0000125007
46.625 € -1.97 % Temps réel Euronext Paris
47.495 €Ouverture : -1.83 %Perf Ouverture : 47.545 €+ Haut : 46.000 €+ Bas :
47.560 €Clôture veille : 2 669 390Volume : +0.48 %Capi échangé : 26 124 M€Capi. :

Saint gobain : La direction Sika marque des points

tradingsat

(CercleFinance.com) - La direction du groupe suisse Sika estime qu'elle a maintenant rassemblé des investisseurs représentant au total 'plus de 40%' du capital contre le projet de prise de contrôle du français Saint-Gobain. Le 26 janvier, le taux revendiqué par Sika n'était “que” de 35%.

En Bourse, l'action Sika prend plus de 2,2% à Zurich, quand celle de Saint-Gobain recule de 0,7% à Paris. Sur une semaine, le première a gagné 7,3%, et la second a perdu 1,6%.

Les actionnaires de Sika concernés, regroupés autour de la fondation de fonds de pensions suisses Ethos, comprennent notamment 22 caisses de retraite de sociétés helvétiques, des municipalités et des institutions publiques. Sans compter des intervenants extérieurs à la Suisse, qui ont également apporté leur soutien au conseil d'administration de Sika dans son combat contre Saint-Gobain.

'Ce soutien massif de la part des investisseurs renforce la détermination du conseil d'administration et de la direction à défendre vigoureusement les intérêts de tous les actionnaires de Sika', indique le groupe.

La direction rappelle qu'elle conteste le contrôle que Saint-Gobain exercerait sur Sika en ne détenant que 16% des actions, sans pour autant lancer d'OPA sur le solde. Sika estime que cette éventuelle opération, constitutive d'un conflit d'intérêt, pénaliserait le modèle économique du groupe.

Rappelons que le 8 décembre dernier, Saint-Gobain a annoncé avoir conclu avec le holding Schenker-Winkler des actionnaires familiaux, les Burkard-Schenker, un accord prévoyant, contre 2,75 milliards de francs suisses, l'acquisition d'une participation de 16,1% donnant droit à plus de 52% des droits de vote. Et donc au contrôle du groupe, sans OPA.

Depuis lors, le conseil juridique de Sika considère que comme les Burkard-Schenker se sont alliés avec un autre actionnaire, leurs droits de vote privilégiés, justifiés par la défense de l'indépendance du groupe, sont 'tombés' et ne leur permettent plus d'exercer que 5% des voix. Ce que conteste vertement Saint-Gobain.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI