Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SAINT GOBAIN

SGO - FR0000125007 SRD PEA PEA-PME
36.075 € -0.30 % Temps réel Euronext Paris

Saint gobain : S'alléger pour gagner plus, le pari de Saint-Gobain

lundi 26 novembre 2018 à 09h54
SAINT GOBAIN se lance dans une cure d'amaigrissement

(BFM Bourse) - Le groupe revoit de fond en comble son organisation, sans oublier d'infliger une cure d'amaigrissement à son instance de direction ramenée de 17 à 10 membres. L'objectif est d'améliorer sa marge d'exploitation de plus d'un point de pourcentage, une ambition saluée par le marché.

Le producteur de matériaux de construction a annoncé lundi matin un vaste projet de réorganisation et de rotation de son portefeuille, visant à améliorer sa marge d'exploitation de plus d'un point (en 2017, elle s'établissait à 7,4% du chiffre d'affaires) et à céder des actifs représentant au moins 3 milliards d'euros de revenus. Les efforts de simplification de Saint-Gobain n'épargnent pas sa direction générale qui subit une véritable purge. Une ambition saluée par le marché, l'action grimpant de 4,14% à 33,08 euros vers 9h30.

Cinq ensembles contre 17

Le groupe issu de la manufacture royale de glaces va désormais se structurer en quatre entités régionales (Europe du Nord, Europe du sud-Moyen-Orient-Afrique, Amériques et Asie-Pacifique) et une entité mondiale Solutions de haute performance (regroupant les activités de matériaux haute performance et de vitrage automobile Sekurit), soit cinq ensembles contre actuellement trois pôles d'activité et quatorze délégations régionales.

Cette organisation doit permettre au groupe "de tirer pleinement parti des nouvelles opportunités de son programme de transformation digitale, d'avoir un processus de décision simplifié et de renforcer sa compétitivité". La firme escompte en outre renforcer les synergies à trois niveaux, régional, marché et mondial, au profit de ses clients. "Conformément à notre culture du dialogue social, les instances représentatives du personnel compétentes seront consultées et informées", précise Saint-Gobain dans son communiqué.

Purge de la direction générale

Cette restructuration de l'organisation s'accompagnera d'une nouvelle structure de management, à compter du 1er janvier 2019, avec une direction générale passant de 17 à 10 membres, toujours sous la direction du PDG Pierre-André de Chalendar. D'un côté, Benoit Bazin (jusqu'ici directeur général adjoint en charge des produits pour la construction) est nommé directeur général délégué. Il sera particulièrement en charge du programme de transformation de Saint-Gobain et du management des quatre régions. En contrepartie le poste de directeur général exécutif de Claude Imauven est supprimé.

Fabrice Didier (directeur marketing), Armand Ajdarai (directeur R&D), Julie Bonamy (directrice du plan et de la stratégie), Fabrice Didier (directeur marketing), Benoît d'Iribane (directeur général Allemagne, Benelux et programmes industriels), Kåre O. Malo (distribution bâtiment), Laurence Pernot (communication), Jean-François Phelizon (audit et contrôles internes), Frédéric Verger (DSI) quittent également la direction générale.

Dans l'autre sens, l'actuel directeur financier Guillaume Texier est nommé directeur général adjoint (DGA) en charge de la région Europe du Sud, Moyen-Orient, Afrique. Laurent Guillot accède aussi au rang de DGA, toujours en charge des solutions (matériaux précédemment) haute performance, désormais au même niveau que Patrick Dupin (chargé du pôle vitrage et désormais également de l'Europe du Nord). Thomas Kinisky déjà DGA chargé de l'Amérique du Nord reçoit en plus la responsabilité de l'innovation. Javier Gimeno intègre la direction générale avec le poste de DGA en charge de l'Asie-Pacifique et Sreedar N. devient directeur financier. Enfin Claire Pedini et Antoine Vignial conservent leurs fonctions précédentes, respectivement DGA chargée de ressources humaines et secrétaire général, chargé de la RSE.

La rotation du portefeuille s'accélère

Parallèlement, Saint-Gobain accélère la rotation de son portefeuille. Les cessions d’activités pesant au moins 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires avant fin 2019 pour un montant d’environ 1 milliard d’euros sont en bonne voie, avec un effet positif attendu sur la marge d’exploitation d’environ 40 points de base (soit 0,4 point), indique le groupe. Plus de 10 cessions de tailles variées et de tous secteurs d’activité confondus sont en cours de préparation et trois processus significatifs ont déjà été lancés : la cession des entités du site de Xuzhou de la canalisation en Chine pour environ 200 millions d’euros, l'activité de distribution bâtiment en Allemagne (représentant un chiffre d’affaires 2017 d'environ 1,9 milliard d’euros) et l’activité carbure de silicium (environ 120 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2017).

"Plus légère, plus intégrée, dotée d’un fort esprit entrepreneurial et plaçant le digital au cœur de l’organisation, la nouvelle structure permettra au Groupe d’être encore plus proche de ses clients, plus agile et de générer plus de synergies", promet le PDG Pierre-André de Chalendar.

Objectif ambitieux pour la marge d'exploitation

Grâce à ces initiatives stratégiques le groupe prévoit un effet positif sur la marge d’exploitation de plus de 100 points de base (40 points grâce à l'accélération de la rotation du portefeuille et 60 points avec la nouvelle structure organisationnelle calibrée pour amener des économies de coûts de 250 millions d’euros d’ici 2021). Ces objectifs s'entendent en plus du plan déjà engagé d’économie de coûts, lequel cible 1,2 milliard d’euros d'économies sur la période 2017-2020.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SAINT GOBAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+290.30 % vs +11.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat