Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
23.590 € -0.04 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Réponses du pdg sur les rumeurs actuelles

jeudi 11 février 2010 à 12h01
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Carlos Ghosn, le PDG de Renault a réaffirmé ce matin qu'il ne communiquerait pas sur la marge opérationnelle du premier semestre 2010, préférant se concentrer sur l'objectif de free cash flow positif.

Il a toutefois malicieusement fait remarquer ' qu'il était difficile de réaliser un free cash flow positif sans que la marge opérationnelle le soit également '.

Lors d'une séance de Questions-Réponses clôturant la conférence de presse du groupe, de nombreuses rumeurs ont par ailleurs été commentées.

Concernant la recherche d'un nouveau partenaires par l'Alliance Renault-Nissan, le dirigeant a expliqué discuter avec de nombreux partenaires, ' beaucoup plus nombreux que ce que l'on croit généralement '. Pas de réponse claire donc. Seule affirmation limpide : la stratégie recherchée dans l'Alliance est celle des synergies et des projets mis en commun, pas celle des volumes.

En réponse à une question portant sur l'alliance avec un constructeur américain, le PDG a jugé la probabilité faible face à la réduction du nombre de constructeurs à seulement deux , dont un se trouve lié au gouvernement.

Evoquant sa production automobile en France, le dirigeant a précisé que l'emploi et la compétitivité était les deux face d'une même pièce. Laissant entendre que des progrès doivent être fait en matière de charges sociales, à l'exemple de ce qu'a réalisé l'Allemagne, où le coût du travail (charges inclues) a reculé de 10% sur les 10 dernières années.

Patrick Pélata, le directeur général délégué de Renault, a toutefois souhaité rappeler que 45% des effectifs de Renault se trouvent en France et que 86% des dépenses d'ingénierie du groupe sont effectuées en France.

Concernant les rumeurs d'un partenariat en Italie sur la voiture électrique, Carlos Ghosn s'est montré surpris : ' c'est un scoop pour nous '. Cependant, il a ajouté qu'il se montrait très ouvert sur ce dossier électrique.

Carlos Ghosn a par ailleurs réaffirmé vouloir réduire significativement la dette de 6 milliards d'euros du groupe, mais pas à n'importe quelle prix. Il ne souhaite pas brader ses actifs, comme par exemple sa participation dans Volvo.

Sur les problèmes rencontrés par Toyota, le dirigeant du constructeur français a jugé qu'il 'avait suffisamment de ressorts pour s'en sortir '.

Vers 12h, le titre Renault chute de 5,3% sur la place parisienne, se dirigeant vers les 31 euros.

Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +27.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat