Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
24.175 € +0.25 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Christian estrosi veut préserver les sous-traitants français

jeudi 14 janvier 2010 à 21h02
Christian estrosi veut préserver les sous-traitants français

PARIS (Reuters) - Christian Estrosi souhaite augmenter la part des pièces fabriquées en France dans les voitures construites par les constructeurs automobiles français pour préserver la sous-traitance française.

Le ministre de l'Industrie a ainsi déclaré dans une interview à Reuters qu'il avait obtenu de Renault que la future voiture électrique Zoé, qui sera produite à Flins, contienne, à terme, 70% de pièces fabriquées en France.

"On s'est vite rendu compte qu'on pouvait faire avec 40% de pièces fabriquées par des sous-traitants français, 60% par des sous-traitants étrangers", a-t-il expliqué. "Renault s'est engagé auprès de moi à ce que, sous les deux ans, il y ait 70% des pièces de la Zoé qui soient fabriquées en France."

Si l'industrie automobile française a fait mieux que résister en 2009, les équipementiers et sous-traitants français ont en revanche beaucoup souffert de la crise, a-t-il souligné.

"Je veux que nous construisions une vraie relation donneurs d'ordre-sous-traitants, clients-fournisseurs, à l'équivalent de ce qui se passe en Allemagne, au Royaume Uni et au Japon", a déclaré Christian Estrosi.

Ainsi, quand un constructeur automobile décide de lancer un véhicule sur le marché, tout le monde doit être "dans la boucle" dès l'étude, à partir du plus petit sous-traitant, estime le ministre de l'Industrie.

L'objectif est de faire en sorte qu'au moment du lancement de la production proprement dite, le constructeur ne découvre pas que son sous-traitant est incapable de fournir la pièce dont il a besoin, dans les délais suffisants, et fasse appel à un sous-traitant étranger.

"Parce que c'est plus dans la sous-traitance qu'on a perdu des emplois, qui se sont délocalisés ces dernières années, que chez les industriels eux-mêmes", souligne Christian Estrosi.

"Vous avez une filière automobile en Allemagne, vous en avez une au Japon, vous en avez une au Royaume Uni. On ne peut pas dire qu'en France il y ait une vraie filière automobile", ajoute le ministre de l'Industrie.

Emmanuel Jarry

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.40 % vs +26.44 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat