Bourse > Recylex s.a. > Recylex s.a. : Chute après une lourde perte annuelle
RECYLEX S.A.RECYLEX S.A. RX - FR0000120388RX - FR0000120388
3.610 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.640 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 88 M€Capi. :

Recylex s.a. : Chute après une lourde perte annuelle

(Tradingsat.com) - Recylex plonge de plus de 15% vendredi après quelques minutes de cotation, vers les 2,83 euros, au plus bas depuis septembre dernier. Le groupe spécialisé dans la production, la transformation et la valorisation du zinc, du plomb et des métaux spéciaux a fait part hier soir de résultats lourdement déficitaires en 2013.

La société évoque des "conditions de marché défavorables et des arrêts de maintenance programmés", ainsi qu'une "contre-performance de l`activité Plomb en raison des niveaux historiques atteints par les prix d`achat de batteries usagées".

Dans ce contexte, souligne Yves Roche, Président-Directeur Général du groupe, la décision a été prise de cesser l'activité fonderie de la filiale belge FMM. Néanmoins, a-t-il précisé, "nous avons renforcé nos investissements afin d'améliorer notre rentabilité, notamment dans le segment Plomb et le segment Plastique".

Recylex étudie par ailleurs de nouveaux projets, tels que la possibilité de traiter et de valoriser certains sous-produits de la fonderie de Nordenham.

Le groupe a annoncé jeudi après la clôture de la Bourse une perte nette de 39,6 millions d'euros, à comparer à un résultat négatif de -6,6 millions d'euros en 2012, ainsi qu'un résultat opérationnel courante de -30,2 millions d`euros, dont creusement de la perte opérationnelle courante de l'activité Métaux Spéciaux à hauteur de 1,3 million d`euros, en raison du recul de ses ventes lié principalement à à la poursuite du repli de la demande mondiale en arsenic et en germanium. Le chiffre d'affaires 2013 - qui a été dévoilé le mois dernier - a atteint 438,2 millions d`euros, en repli de 7% par rapport à l`exercice précédent.

Par ailleurs, dans le cadre des procédures judiciaires en cours concernant Metaleurop Nord SAS, Recylex rappelle que 411 anciens salariés ont formulé des demandes d'indemnisations en 2013 et 2014, pour préjudice d'anxiété et bouleversement dans les conditions d'existence. La société précise que 9 d'entre eux réclament des indemnités complémentaires pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Ainsi, le montant global réclamé s'élève désormais à environ 13 millions d'euros contre 11,9 millions d'euros précédemment, non-provisionné dans les comptes de Recylex.

Dans le détail, le 12 novembre 2013 et le 3 décembre 2013, 354 demandes d`indemnisation ont été renvoyées à l`audience du 16 septembre 2014 devant le Bureau de Jugement des sections Industrie et Encadrement Conseil de Prud`hommes de Lens. Les demandes d`indemnisation de 4 anciens salariés non cadres sont fixées à l`audience du 1er avril 2014 devant le bureau de conciliation de la section Industrie du Conseil de Prud`hommes de Lens.

Enfin, en février 2014, la société a reçu 53 nouvelles demandes d`indemnisation fixées aux audiences du 1er avril 2014 (52 anciens salariés non cadres) et du 8 avril 2014 (1 cadre) devant le Bureau de conciliation du Conseil de Prud`hommes de Lens.

Le groupe prévient en outre qu'en cas de décisions défavorables en appel concernant les procédures judiciaires initiées en 2010 par 192 anciens salariés de Metaleurop Nord SAS réclamant un montant global de 9,96 millions d’euros sur Recylex SA, les indemnités qui seraient octroyées dans ce cadre se rajouteraient au passif du plan de continuation de Recylex SA et généreraient une dépense complémentaire qui ne serait plus compatible avec la trésorerie prévisionnelle disponible et les flux de trésorerie prévisionnels générés par les activités du Groupe.

Notamment pour ces raisons, précise le communiqué, Recylex SA poursuit et progresse dans sa recherche de financement externe pour faire face à ses besoins prévisionnels de trésorerie à l’horizon 2014 et 2015, à hauteur de 16 millions d’euros, avec pour objectif d’obtenir des offres fermes d’ici au 30 juin 2014.

En effet, Recylex SA a obtenu le report à 2019 (soit au-delà de l’échéance du plan de continuation fixée en 2015) du remboursement du solde de plusieurs créances admises dans ce plan, dont celles de Glencore International AG pour un montant d’environ 5,1 millions d’euros (7,9 millions d’euros avant élimination des créances intragroupe).

Pour rappel, le montant recherché ne couvre pas les besoins de trésorerie nécessaires à la finalisation au 31 décembre 2015 des travaux de réhabilitation du site de L’Estaque qui font l’objet d’une recherche dédiée.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...