Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RALLYE

RAL - FR0000060618 SRD PEA PEA-PME
3.430 € -3.79 % Temps réel Euronext Paris

Rallye : Pour Rallye, c'est "probablement le début de la fin" selon Muddy Waters

vendredi 24 mai 2019 à 08h56
Muddy Waters refuse de se réjouir de la mise sous sauvegarde de Rallye

(BFM Bourse) - L'entrée en procédure de sauvegarde des holdings de la galaxie Naouri, en difficultés financières, "marque probablement le début de la fin de cette structure de financement parasite de Casino", estime Muddy Waters, qui avait tiré la sonnette d'alarme dès 2015. Le fonds américain se refuse pour autant à se réjouir de ces derniers développements, et regrette les tentatives pour faire taire ses critiques.

En décembre 2015, Muddy Waters Capital avait mis en garde le marché contre Casino, Rallye et leur management, en particulier Jean-Charles Naouri.

Nous avions déclaré, a rappelé Muddy Waters dans une déclaration rédigée directement en français, "que Casino était en train d’être vidé de sa substance afin de supporter le fardeau de dette insoutenable des holdings situées au-dessus de lui. Nous avons également précisé que Casino était en train d’induire les investisseurs en erreur sur ses finances afin de perpétuer cette structure qui sert essentiellement les intérêts d’un seul individu: M. Naouri".

L’annonce de l’entrée en procédure de sauvegarde de Rallye, Finatis, Euris et Foncière Euris, à cause de difficultés financières, "marque probablement le début de la fin de cette structure de financement parasite de Casino depuis des années", estime le fonds dirigé par le financier américain Carson Block. "C’est aussi une justification retentissante des avertissements que nous avons lancés en 2015. Cependant, nous ne nous réjouissons pas", insiste Muddy Waters.

En effet, faute d'avoir pris plus tôt des mesures, Casino est aujourd'hui en moins bonne position. "Depuis environ trois ans et demi que nous avons soulevé ces questions, M. Naouri a été autorisé à poursuivre le siphonage de Casino, de ses actifs et de ses liquidités. Si ce déshabillage avait été arrêté à un moment donné, Casino serait une entreprise plus forte qu’aujourd’hui. Cependant, au lieu de prêter attention au message, certaines personnes ont plutôt passé leur temps à se concentrer sur le messager. En raison de la poursuite du siphonage, Casino est plus vulnérable à la concurrence étrangère et sa capacité à assurer l’emploi de plus de 220 000 travailleurs est moins certaine". Le fonds cite également les banques françaises et les investisseurs qui ont perdu de l'argent dans Rallye et les autres sociétés holding du groupe.

"Indépendamment de la tentative de ces entreprises d'imputer leurs échecs à des "attaques spéculatives", ces procédures judiciaires sont la conséquence directe de la mauvaise gestion et de l'égoïsme de M. Naouri. C'est lui qui a ordonné à ces sociétés de se transformer de facto en folle structure de type hedge-fund. Les marchés financiers, dont il s'était autrefois fait le champion, n'ont fait que s'en rendre compte - malgré l’obscure comptabilité que ces sociétés employaient", affirme Muddy Waters.

Plus grave encore selon le fonds, à la fin de l'année 2016 "il nous a été clairement indiqué que M. Naouri avait obtenu le soutien de certaines personnes influentes", ce qui l'a amené à clôturer ses positions de vente à découvert et à annuler la publication d’un nouveau rapport sur Rallye et Casino. "Une enquête de l’AMF (Autorité de Marchés Financiers) nous concernant est en cours. S'il est trop tôt pour savoir quel sera son résultat, il est clair que, jusqu'à aujourd'hui, la France est un lieu peu accueillant pour les investisseurs qui sont aussi des lanceurs d’alerte", déplore le fonds.

"Nous sommes sceptiques et notre scepticisme a malheureusement été étouffé. Le résultat est que les investisseurs, les prêteurs et les employés de Casino sont moins bien lotis parce que nous avons été bâillonnés, tandis que la prédation de M. Naouri a été autorisée à se poursuivre".

Pour autant, Muddy Waters espère "que les procédures de sauvegarde qui en résultent renforceront Casino, préserveront, voire créeront des emplois". De plus, "nous encourageons l'AMF à diriger davantage son focus sur les avertissements des sceptiques que sur les sceptiques eux-mêmes"...

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RALLYE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat