Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RALLYE

RAL - FR0000060618 SRD PEA PEA-PME
4.615 € +5.01 % Temps réel Euronext Paris

Rallye : Rallye et les holdings de Naouri placées sous sauvegarde, Casino "pas concerné"

jeudi 23 mai 2019 à 21h34
Rallye, qui détient notamment Monoprix, est obligé de se placer sous sauvegarde

(BFM Bourse) - Le principal actionnaire de Casino, la société Rallye, elle-même contrôlée au plus haut niveau par Jean-Charles Naouri, a été placée jeudi sous procédure de sauvegarde. Des administrateurs nommés par le tribunal de commerce tenteront d'obtenir un rééchelonnement de la dette la galaxie de holdings dont font partie Rallye mais aussi Foncière Euris, Finatis et Euris.

La société Rallye ainsi que ses sociétés mères Foncière Euris, Finatis (aussi cotées en Bourse, bien que les échanges soient beaucoup plus réduits que sur Rallye) et la holding faîtière Euris ont annoncé jeudi avoir demandé et obtenu l’ouverture de procédures de sauvegarde pour une période de six mois. Le Tribunal de commerce de Paris a désigné deux administrateurs judiciaires, Maître Hélène Bourbouloux (intervenue chez Vivarte, Technicolor, Saur ou encore CGG) et Maître Frédéric Abitbol (intervenu de son côté chez Toys'R'Us, Belvédère, William Saurin, les sociétés de Bernard Tapie...).

Les filiales opérationnelles, à commencer par Casino (également cotée) et Go Sport (qui ne l'est plus depuis 2014), ne sont pas concernées par ces procédures, a souligné Rallye.

Les sociétés en sauvegarde entendent, dans le cadre de ces procédures, assurer "l’intégrité du groupe et consolider leur situation financière dans un environnement stabilisé", selon le communiqué qui ne manque pas de déplorer le "contexte persistant d’attaques spéculatives et massives dont les titres du groupe font l’objet".

La dette financière nette de Rallye s'élevait à 2,899 milliards d'euros à fin décembre 2018, celle de Foncière Euris à 180 millions d'euros, celle de Finatis à 104 millions d'euros et enfin celle d'Euris à 112 millions d'euros, soit au total près de 3,3 milliards d'euros.

Une partie de cet endettement fait l’objet de nantissements sur les titres Casino, Rallye, Foncière Euris ou Finatis (détenus à chaque fois par la holding de niveau supérieur) selon le cas, le nombre de titres devant être nantis étant corrélé à l’évolution du cours de bourse. A ce jour, la quasi-totalité des actions Casino, Go Sport et Rallye ont été nanties auprès de créditeurs: autrement dit leur actionnaire pourrait perdre la propriété du groupe stéphanois de distribution si les dettes ne sont pas honorées.

Par ailleurs, Rallye a tiré à hauteur de 202 millions d’euros sur la ligne de crédit de 500 millions d’euros à échéance 30 juin 2020, dont la marge s’élève à 6%, reconnaît la holding dans un communiqué.

"Dans ce contexte, il est important que les sociétés concernées puissent avoir le temps de réaménager leur dette dans le cadre sécurisé qu’offre la procédure de sauvegarde", avance Rallye. Dans l’attente de l’établissement d’un plan de sauvegarde, cette procédure suspend le paiement des dettes (antérieures à l’ouverture).

La cotation de l’ensemble des titres des sociétés concernées reprendra le 24 mai à l’ouverture du marché, indique Rallye, en promettant, c'est bien le moins, de communiquer régulièrement au marché l’évolution de la procédure.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RALLYE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.50 % vs +37.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat