Bourse > Publicis groupe sa > Publicis groupe sa : Publicis évalue à 40-50 millions l'échec de la fusion avec Omnicom
PUBLICIS GROUPE SAPUBLICIS GROUPE SA PUB - FR0000130577PUB - FR0000130577
64.940 € -0.32 % Temps réel Euronext Paris
65.260 €Ouverture : -0.49 %Perf Ouverture : 65.350 €+ Haut : 64.820 €+ Bas :
65.150 €Clôture veille : 499 551Volume : +0.22 %Capi échangé : 14 957 M€Capi. :

Publicis groupe sa : Publicis évalue à 40-50 millions l'échec de la fusion avec Omnicom

Publicis évalue à 40-50 millions l'échec de la fusion avec OmnicomPublicis évalue à 40-50 millions l'échec de la fusion avec Omnicom

PARIS (Reuters) - Le président du directoire de Publicis Maurice Lévy a déclaré mercredi que l'échec du projet de fusion avec son concurrent américain Omnicom représenterait un coût financier pour la société compris entre 40 et 50 millions d'euros.

Publicis et Omnicom, respectivement numéro trois et deux du secteur, ont annoncé début mai l'abandon de leur projet de rapprochement de 35 milliards de dollars, les obstacles à l'opération qui devait donner naissance au nouveau numéro un mondial étant devenus insurmontables.

"Il y a effectivement un coût financier. Il est entre 40 à 50 millions d'euros", a déclaré Maurice Lévy sur BFM Business.

Ce coût est en grande partie constitué des frais d'avocats et de conseils mobilisés sur le projet.

Omnicom a, lui, déboursé entre 50 et 60 millions de dollars (entre 37 et 44 millions d'euros) en conseils extérieurs.

Les deux sociétés se sont en revanche entendues pour ne pas avoir à régler d'indemnités liées à la rupture des discussions.

"C'est beaucoup d'argent mais ce n'est pas plus que cela", a indiqué Maurice Lévy, qui a aussi déploré le temps perdu par les équipes de Publicis mobilisées pendant neuf mois sur ce projet.

"L'état-major n'a pas pu prendre un certain nombre d'autres initiatives, n'a pas pu réaliser d'autres opérations dans la mesure où nous étions concentrés à fond sur la réalisation de ce projet."

Il a justifié à nouveau l'abandon de l'opération présentée à l'origine comme une fusion entre égaux mais qui risquait au final d'aboutir selon lui "à une absorption de Publicis par Omnicom".

(Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI