Bourse > Or > Or : toujours en retrait, les arguments haussiers font défaut
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 265.00 +0.04 %
1 265.90Ouverture : 1 266.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
-0.07 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : toujours en retrait, les arguments haussiers font défaut

tradingsat

(CercleFinance.com) - Cette semaine aura été rude pour le cours de l'or, l'once semblant bien partie ce midi pour terminer la periode en baisse d'une centaine de dollars sous la barre symbolique des 1.300, pour la première fois depuis l'automne 2010. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes de métal fin cotait 1.290,25 dollars (- 2,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 976,3 euros (- 5,1 euros).

“Les investisseurs se montrent inquiets face aux risques de changement de politique de la Fed à court terme” expliquent les analystes de Saxo Banque : “les marchés sont en effet devenus très dépendants de cette liquidité facile qui a largement contribué à leur embellie depuis le début de la crise”, alors que la Fed a annoncé, haut et clair et quoique sous conditions, la réduction progressive puis l'arrêt total des rachats d'actifs obligataire illimités menés depuis l'automne 2012. Dans cette perspective, la protection qu'offrait l'or contre la dilution induite par les politiques non conventionnelles tend à s'effacer.

En outre, l'or est habituellement considéré comme une valeur refuge face à des risques systémiques lourds (faillite souveraine, éclatement de la zone euro), des craintes qui se sont maintenant grandement réduites. La Fed semble de plus confiante dans la reprise américaine, ce qui favorise d'autant plus les actifs à risque, comme les actions, au détriment des valeurs refuge.

L'or a également perdu de son intérêt contre les placements de taux, par exemple les obligations : ainsi, le rendement de l'emprunt d'Etat fédéral US a bondi en moins de deux mois de 1,6 à 2,4%. Il devrait selon nombre d'analystes dépasser 3% en 2014, à mesure de la reprise de l'économie US. Ce qui creuse le différentiel de rendement entre ces produits de taux et l'or, qui n'en a aucun.

Le tout dans un régime d'inflation faible, alors que l'or est aussi réputé en tant que protection contre les hausses de prix.

Les positions des investisseurs sur l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, le premier de ces produits financiers gagés sur un stock d'or, continuent donc de baisser. Il est passé de 999,6 à 995,3 tonnes entre mercredi et jeudi soir.

Rappelons que le positionnement croissant des investisseurs sur le métal jaune, à partir du début des années 2000, avait contribué à sa hausse.

“Il sera maintenant intéressant de voir si à l'image du mois d'avril après la chute vertigineuse de l'or, le marché physique puisse soutenir les cours afin d'éviter une chute plus importante”, s'interrogent ce matin les analystes de Saxo Banque.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta mettent à jour leurs seuils. L'once semble se diriger vers le support situé à 1.156 dollars, même si celui situé à 1.265 devra d'abord être cassé. L'indicateur technique RSI ne semble pas survendu à ce stade.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...