Bourse > Or > Or : Toujours plus haut, l'once à 1.470 dollars à londres
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 262.10 -0.03 %
1 266.00Ouverture : 1 266.00+ Haut : 1 262.40+ Bas :
-0.31 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Toujours plus haut, l'once à 1.470 dollars à londres

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les records se succèdent pour l'once d'or à Londres : après avoir enlevé la barre symbolique des 1.460 dollars hier, c'était au tour des 1.470 ce matin. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le London Bullion Market, l'once de 31,10 grammes cotait 1.470,5 dollars (+ 14 dollars par rapport au “fix” de jeudi après-midi), et 1.019,97 euros (inchangé).

“La tendance haussière se poursuit, quoi qu'à un rythme moins élevé”, indiquait ce matin Triland Metals. Pourtant, la situation ne se dénoue pas en Libye ni dans le reste du Moyen-Orient, un nouveau séisme a frappé le Japon... Mais la BCE a remonté ses taux hier (de 1% à 1,25%) pour la 1ère fois depuis 2008, ce qui tend à pénaliser l'or dont le rendement (en terme de coupon) est nul.

“Si des taux d'intérêt plus élevés ne sont pas vraiment favorables aux métaux précieux, nous nous attendons à ce que la recherche de valeur-refuge soutienne le métal jaune et le propulse à de nouveaux plus hauts”, commentaient hier soir MKS Finance depuis Genève.

D'autres matières premières jouent d'ailleurs un effet d'entraînement sur l'or : le cours du pétrole n'en finit pas de monter, le baril Brent se dirigeant vers les 125 dollars. Et ce midi sur le marché de l'argent de Londres, le prix de l'once a dépassé les 40 dollars pour la 1ère fois depuis 31 ans.

De plus, il semble maintenant clair que la crise souveraine de la zone euro, qui avait poussé l'once jusqu'à 1.075 euros l'once fin décembre dernier, n'a plus autant d'impact sur le cours de l'or. La demande d'aide financière du Portugal est ainsi passée quasi-inaperçue, et a même été saluée par le ministère allemand des Finances comme une décision responsable.

Il semblerait que la crainte souveraine ait changé de bord de l'Atlantique. Tombé à 1,44 dollar l'euro, le billet vert est effectivement desservi par les négociations budgétaires compliquées entre démocrates et républicains à Washington. Selon la banque privée suisse Pictet & Cie, “les craintes concernant un accord sur le budget fédéral entre Barack Obama et le Congrès pèsent sur le dollar. Cet accord doit se concrétiser d'ici ce soir, faute de quoi les Etats-Unis pourraient se retrouver dans une situation de quasi-faillite...”.

L'évolution de l'encours du 1er ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, est décidément erratique. Peut-être traduit-elle maintenant ces inquiétudes souveraines. Après être tombé hier de 7,28 tonnes à 1.205,47 tonnes de lingots, soit son plus bas niveau depuis mai 2010, cette masse de lingots est remonté hier soir de 11,74 tonnes à 1.217,21 tonnes.

D'un point de vue technique, les spécialistes de ScotiaMocatta continuaient de penser hier soir que la puissance du courant haussier qui anime l'or actuellement est “difficile à contrer”. Ils conseillent de surveiller avec attention le niveau de clôture du marché au comptant, ce soir. Un support est identifié à 1.436,97 dollars, les prochaines résistances se situant à 1.475, 1.500 et 1.525 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...