Bourse > Or > Or : Toujours pas de reprise, l'once sous les 1.560 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 263.60 +0.02 %
1 266.00Ouverture : 1 266.00+ Haut : 1 263.50+ Bas :
-0.19 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Toujours pas de reprise, l'once sous les 1.560 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aucune reprise ne se matérialisait sur le marché de l'or, qui s'affiche toujours en baisse par rapport à son dernier cours de l'année 2011. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once cotait 1.559 dollars (+ 0,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi), et 1.213,61 euros (- 1,1 euro).

Les liquidations induites par l'aversion au risque se poursuivent donc sur le marché du métal jaune, la véritable valeur refuge prisée étant le billet vert, comme l'indique MKS depuis Genève. Le négociant helvétique en or calcule que du côté des produits dérivés sur or (contrats à terme et options), “les positions nettes longues ont été réduites de 20% à leur plus bas niveau depuis décembre 2008”.

Hier après-midi, selon les cours de Londres, l'once a atteint son plus bas niveau de l'année à 1.558,5 dollars, qui est aussi son point bas depuis le 29 décembre 2011. Il s'agit aussi d'un niveau plancher en euros.

Notons que le cours de l'or, qui s'échange majoritairement en dollars, est mécaniquement desservi par le renforcement actuel du billet vert induit par les doutes sur l'avenir de la zone euro. Ainsi en un mois, l'euro perdu plus de 2% de sa valeur contre le dollar, 2,8% contre le yen et 3,8% contre le sterling.

“En Europe, les querelles politiques et les craintes suscitées par les banques espagnoles ont entraîné une baisse de l'euro : l'appréciation du dollar qui en a résulté a contribué à déprimer l'or”, commentaient d'ailleurs vendredi les analystes spécialisés de Natixis.

Natixis rapporte que les importations d'or de la Chine continentale depuis la région autonome de Hong Kong, qui permettent de se faire une idée de l'appétit aurifère de l'Empire du Milieu, ont décollé de 59% entre février et mars à 62,9 tonnes. Sur l'ensemble du 1er trimestre, ces importations atteignent 135,5 tonnes, 'soit six fois plus qu'au 1er trimestre 2011'.

La demande chinoise semble donc retrouver quelques couleurs. Rappelons que la Chine avait ravi à l'Inde sa place de 1er consommateur mondial d'or au 4ème trimestre 2011.

Le bureau d'études n'y croît cependant toujours pas, l'Inde continuant de lutter contre son déficit extérieur, auquel son appétit en or contribue. Si le sous-continent consomme beaucoup de métal jaune, il n'en produit effectivement pratiquement pas et doit donc presque tout importer.

“Malgré ces chiffres impressionnants, nos craintes quant à l'évolution de la demande chinoise ont été aggravées cette semaine par l'annonce par la Securities Regulatory Commission de la réduction des frais de traitement des achats d'actions à terme, qui réduira le coût des investissements sur les marchés actions chinois. Cette mesure pourrait être la première étape vers une politique encourageant l'investissement en actions chinoises et s'intégrer dans une politique globale de soutien à la croissance, qui affecterait fortement la demande d'or chinoise', redoutent les analystes de Natixis.

Du côté des ETF aurifères, ces produits prisés des investisseurs 'longs' qui permettent de jouer l'or depuis la Bourse, l'indice Gldtons ne bouge plus guère, à 2.382,4 tonnes hier soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment toujours que le mouvement baissier qui continue ouvre la voie à un retour sur les 1.522 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...