Bourse > Or > Or : Sensible à la correction de l'argent
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 274.60 -1.06 %
1 275.90Ouverture : 1 275.90+ Haut : 1 275.90+ Bas :
-0.10 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Sensible à la correction de l'argent

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'or connaît actuellement une correction après avoir atteint de nouveaux records la semaine passée et alors que l'argent a décroché sérieusement ces deux derniers jours. Au terme du premier fixing du jour du marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes de métal jaune cotait 1.508 dollars (+10,5 dollars par rapport au fixing de mardi après-midi) mais 1.027,32 euros ( +2,3 euros).

Rappelons que les 1.518 dollars, nouveaux records de tous les temps, ont été atteints par l'once sur le marché spot lundi.

Au-delà ce cette baisse de court terme, différents facteurs sont à l'oeuvre pour soutenir le prix de l'or, à commencer par la généralisation des risques souverains. Il s'est d'abord agi des pays périphériques de l'Europe, de la Grèce à ceux de la péninsule ibérique en passant par l'Irlande. Cependant, les mesures et les mécanismes de stabilisation annoncés par l'Union européenne ont manifestement atténué la perception de la gravité de la situation depuis le début de l'année.

Tel n'est pas le cas aux Etats-Unis, où la perspective associée à la dette fédérale américaine a été dégradée récemment par l'agence Standard & Poor's, ce qui n'était jamais arrivé. De plus, les finances publiques des Etats fédérés suscitent également de l'inquiétude, ce qui matérialise une “généralisation” des risques souverains non seulement aux deux rives de l'Atlantique, mais à tout le monde développé.

A preuve, l'agence Standard & Poor's vient de dégrader aussi la perspective associée à la dette souveraine du Japon en raison des conséquences financières du tsunami. Rappelons que la note de cette dette, qui représente environ 200% du PIB de l'archipel, avait été abaissée inopinément d'un cran à “AA-” fin janvier par la même agence, avec une perspective alors stable. La perspective négative indiquée ce matin implique qu'une nouvelle baisse de la note est possible.

Les emprunts d'Etat souverains occidentaux étaient jusqu'alors considérés comme les placements les plus sûrs. Ils représentent d'ailleurs une part massive de l'épargne souveraine mondiale, qui se cherche alors d'autres débouchés dès lors que ces placements deviennent risqués.

A court terme, la question de l'argent, le plus industriel des métaux précieux et aussi le plis volatil actuellement, reste posée. Le prix de l'once d'argent est tombé non loin des 45 dollars à cette heure. Triland Metals souligne ce “trading range” massif de près de 10% et rapporte que des signaux techniques baissiers ont entraîné “une énorme liquidation” des fonds comme des ETF positionnés sur l'argent. Ces derniers temps, le métal blanc performait bien mieux que l'or et semblait l'entraîner vers le haut. Hier, l'argent a poussé l'or vers le bas.

MKS Finance donne la raison de ce brutal décrochage : “le Chicago Mercantile Exchange et le Shanghai Futures Exchange ont tous les deux relevés leurs appels de marges sur l'argent”, c'est-à-dire que ces places de marché ont relevé les dépôts de garantie obligatoires pour les produits dérivés sur le métal. Le but de telles mesures est généralement de limiter la spéculation sur un marché, alors que l'argent a énormément monté (+15 dollars l'once environ depuis le début de l'année !).

A Londres, le fixing de l'argent (45,30 dollars) est proche de celui de la veille (45,48 dollars). Le marché de l'argent de Londres porte sur des lingots physiques, non des dérivés, dits de bonne livraison et aux standard londoniens, soit des barres de 1.000 onces (31 kilos) environ.

Toujours à propos de l'argent, Triland indique : “la tendance est toujours haussière mais d'un point de vue technique, le marché a subi de sérieux dommages ces dernières 48 heures”.

D'un point de vue technique, et sur l'or, ScotiaMocatta indique que “la clôture en baisse [enregistrée la veille au soir sur le marché spot américain, NDLR] confirme le signal de vente après les indices de retournement constatés la veille”. Une baisse jusqu'à 1.466 n'est pas à exclure, selon les spécialistes. Il est conseillé aux opérateurs de court terme de placer un “stop loss” à 1.478.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...