Bourse > Or > Or : Sans tendance en dollars, record en euros
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 250.30 +1.09 %
1 236.60Ouverture : 1 236.80+ Haut : 1 236.60+ Bas :
+1.11 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : Sans tendance en dollars, record en euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de référence de Londres, utilisé par nombre de groupes miniers et de banques centrales, l'once de 31,10 grammes cotait 1.763,75 dollars (- 7,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.369,8 euros (+ 2,2 euros).

En dollars, “l'once continue de consolider dans une fourchette comprise entre 1.755 et 1.780 dollars”, commentaient ce matin les courtiers de Triland Metals depuis Londres, qui soulignent que les achats sur replu sont toujours de mise.

En euros, c'est encore un nouveau record qu'ont marqué ce matin les fixings de Londres. En effet, la situation de la zone euro n'est pas franchement en mesure de susciter l'optimisme, avec le retour des inquiétudes en Grèce. “La situation grecque continue d'alarmer le monde entier, alors qu'un plan de sauvetage avait déjà été voté en mars, Athènes vient de demander une nouvelle aide de 30 milliards d'euros pour redresser le pays financièrement. La 'troïka' composée de l'Union européenne, de la BCE et du FMI ne semble en revanche pas disposée à payer cette nouvelle ardoise. La Grèce s'apparente de plus en plus à un puits sans fond et la question de son maintien dans la zone euro est à nouveau sur la table”, commentent ainsi les analystes de Saxo Banque.

Notons aussi que les rachats d'actifs dont la BCE a annoncé le principe au début du mois, avant la décision de la Fed, ne pourront devenir effectifs que lorsqu'un pays de la zone, probablement l'Espagne, aura formulé une demande d'aide.

Et justement, les dernières nouvelles de Madrid ne sont pas bonnes : 'la région d'Andalousie a dit mardi envisager une demande d'aide de 4,9 milliards d'euros à l'Etat espagnol et la Catalogne a annoncé la tenue d'élections anticipées le 25 novembre. Des affrontements ont éclaté mardi soir à Madrid entre policiers et manifestants du mouvement des indignés qui s'étaient rassemblés par milliers aux abords du Congrès des députés', rapportent les analystes d'Aurel BGC ce matin.

Les paris haussiers sur le métal jaune restent donc de mise, tant du côté des positions longues sur le marché de dérivés Comex que des ETF sur or, ces produits financiers permettant de jouer depuis la Bourse le stock d'or qui leur est adossé. L'encours de métal du premier d'entre eux, le SPDR Gold Shares américain, ne cesse de voler de records en records. Il a encore crû hier de 4,5 tonnes à 1.331,3 tonnes, son plus haut niveau jamais atteint.

“Les inquiétudes autour de la croissance mondiale et une perte d'attractivité des devises favorisent l'investissement sur les métaux précieux”, estiment les analystes de Saxo Banque.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent la tendance sans relief des prix de l'or depuis sept séances maintenant, sur le marché au comptant. Les bornes du canal actuel sont de 1.752 et de 1.787 dollars. “Nous sommes haussiers sur l'or, mais nous nous attendons à une consolidation avant que l'once ne reparte vers le haut”, prévoient les spécialistes.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI