Bourse > Or > Or : Reflux général de l'or après le discours de bernanke
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Reflux général de l'or après le discours de bernanke

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le relatif reflux des inquiétudes quant à la marche de l'économie américaine a entraîné celui de l'or ce matin outre-Manche. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de référence londonien, l'once cotait 1.535,50 dollars (- 9,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) ainsi que 1.047,98 euros (- 5,5 euros).

La vive inquiétude suscitée par une récente cascade de chiffres économiques US décevants a effectivement été relativisée. 'Le président du Fed confirme un ralentissement de l'économie américaine, principalement imputable à la désorganisation de la production du fait du séisme japonais et à la hausse des prix de l'énergie. Mais ces deux éléments sont temporaires et la croissance américaine va s'accélérer sur la seconde partie de l'année', note un analyste d'Aurel BGC.

Ce dernier estime donc que 'les marchés n'ont donc pas à attendre de soutiens supplémentaires du Fed qui a déjà mis en place une politique monétaire ultra-accommodante.'

Les cambistes de Pictet & Cie semblent confirmer ce pronostic : “alors que les derniers indicateurs économiques aux Etats-Unis s'avèrent faibles, Richard Fisher de la Fed prévoit une croissance de 3 à 4% pour le 2ème trimestre !”, rapportaient-ils ce matin.

Certains sons de cloche sont également négatifs : “Nic Brown, chef des études sur les matières premières chez Natixis, a déclaré lors du Reuters Investment Outlook Summit à Londres qu'une nouvelle bulle spéculative se formait autour des métaux précieux”, rapportent les analystes Changes de Pictet & Cie ce matin.

“Les taux d'intérêt proches de zéro, l'injection de milliards de dollars de liquidités de la part de la Fed, la crise européenne touchant la Grèce et le Portugal, le désastre japonais et l'incertitude globale régnant sur les marchés actions, des obligations et des devises expliqueraient cette bulle”, ajoutent-ils.

Cependant, tout le monde n'est pas d'accord avec ce point de vue, notamment chez Pictet & Cie à Genève : “il est probable que cette volatilité des prix des métaux précieux continuera de nous accompagner pendant l'été, alors que les marchés jaugeront de la santé financière des grandes économies. Nous continuons de penser que d'ici à ce que les marchés tranchent le sort des grandes économies, l'or, quelle que soit sa monnaie de cotation, continuera à remplir son rôle d'actif protecteur, en dépit de sa volatilité à court terme.”

Rien de neuf du côté des investisseurs en tout cas : l'encours du premier des ETF aurifères, le SPDR Gold Shares américain, était toujours stable hier soir à 1.212,87 tonnes, comme tel est le cas depuis le 1er juin.

D'un point de vue technique, les spécialistes de ScotiaMocatta écrivaient notaient que sur le marché au comptant, la séance de la veille était la 7ème de suite pendant laquelle l'or est resté cantonné entre 1.520 et 1.554. Mais tant qu'une clôture sous les 1.505 n'est pas intervenue, leur scénario reste celui du test du plus haut de tous les temps, soit 1.577.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...