Bourse > Or > Or : Nouveau repli de l'once, la taxe indienne pèse
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 251.70 -0.26 %
1 252.70Ouverture : 1 253.60+ Haut : 1 249.20+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : Nouveau repli de l'once, la taxe indienne pèse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Rien ni personne ne semble pouvoir faire repartir à la hausse le prix du métal jaune, qui demeure repasse ce matin une fois de plus sous la barre des 1.650 dollars. L'un des facteurs de la baisse actuelle : une hausse de la taxe sur l'or en Inde. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once cotait 1.648,50 dollars (- 13 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.248,86 euros (- 9,8 euros).

“Le gouvernement indien a annoncé son intention de doubler les droits d'importation sur l'or de 2% à 4%. Cette décision s'ajoute à la faiblesse de la roupie pour pénaliser les importations d'or indiennes”, commente ce matin Triland Metals.

A Genève, MKS ajoute qu'en réaction, “plus de 90% des 300.000 bijoutiers que compte le pays ont fermé leurs échoppes” hier pour la 3ème journée de suite. Selon la Bombay Bullion Association, après le relèvement de la taxe, les importations d'or de l'Inde devraient baisser de 35% en 2012, rapporte MKS.

L'Inde ne produisant presque pas d'or, elle importe la quasi-totalité de sa consommation.

Selon le Conseil mondial de l'or, l'Inde était l'an dernier le premier consommateur de métal jaune avant la Chine, même si ce classement s'est inversé durant le seul 4ème trimestre 2011. Le sous-continent reste donc un des grands noms de l'or.

Selon CMO, en retenant la demande de bijouterie et d'investissement, soit l'écrasante majorité de l'ensemble, l'Inde a consommé l'an dernier 933,4 tonnes d'or, un chiffre en baisse de 7% représentant 27% d'un total mondial de 3.450 tonnes. La Chine au sens large arrive en seconde position à 811,2 tonnes (+22%). Durant le seul 4ème trimestre, la demande de l'Inde était de 173 tonnes, celle de Chine de 201,6 tonnes. Le courtier en métaux de Mitsubishi indique que “l'once doit reprendre la barre des 1.700 dollars si elle veut raviver le feu haussier”.

Chez le négociant MKS, on souligne aussi que selon les derniers documents publiés par la Banque des règlements internationaux (BRI), des établissements émetteurs ont récemment profité du creux des cours pour acheter quatre tonnes de métal.

MKS ajoute que les ETF restent “fidèles au poste”, l'encours de la douzaine de ces principaux produits de Bourse permettant de jouer l'or se situant à 2.404,31 tonnes, soit un léger repli par rapport au plus haut de tous les temps de 2.410,2 tonnes récemment atteint.

MKS en déduit que “les perspectives à long terme du métal jaune semblent toujours positives”. A court terme en revanche, sous l'effet notamment de bons chiffres économiques en provenance des Etats-Unis, la situation est néanmoins difficile, concèdent-ils.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifient une résistance à 1.682 dollars. Mais ils conseillent surtout de surveiller le support situé à 1.625 dollars qui, s'il était brisé, pourrait ramener l'once jusque vers 1.522 dollars.

Triland identifie de son côté une zone de supports entre 1.640 et 1.650 dollars, des résistances étant identifiées entre 1.665 et 1.675 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI