Bourse > Or > Or : Les 1.700 dollars ont été perdus de vue.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 269.00 +0.14 %
1 268.70Ouverture : 1 269.30+ Haut : 1 268.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Les 1.700 dollars ont été perdus de vue.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un nouvel échec à reprendre les 1.700 dollars, l'once de métal jaune a connu hier une vigoureuse correction semblant signer une déception. La situation ne fait que se stabiliser ce midi. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.651 dollars (+ 20 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.192,75 euros (- 1,6 euro).

Hier sur le marché au comptant, l'once a décroché jusqu'à 1.627 dollars, selon ScotiaMocatta. Lundi, un point haut vers 1.695 dollars avait été atteint, sans pouvoir être tenu.

Chez Triland Metals, on explique ce matin que “l'incapacité haussière de l'once à l'approche des 1.700 dollars a suscité la prudence des opérateurs, et le métal n'a pas été en mesure de terminer au-dessus de la résistance-clé des 1.685 dollars”. Les volumes restent peu étoffés, ajoute la filiale de courtage de Mistubishi.

En Suisse, le négociant MKS Finance souligne la curieuse corrélation qui semble actuellement unir les évolutions du prix de l'or et des marchés d'actions, alors que les deux ont longtemps été décorrélés.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta insistent sur la clôture à 1.656 dollars intervenue hier, au terme d'une 2nde séance de baisse consécutive. Depuis près de deux semaines, hausses et baisses alternent d'un jour sur l'autre.

Les spécialistes estiment que la configuration actuelle du métal prend la forme d'un 'wedge' baissier et s'attendent à un nouveau retrait. Seule une clôture au-dessus des 1.684 remettrait en cause cette perspective négative.

Point relativement rassurant : bien qu'il se maintienne à son plus bas niveau depuis le 14 juillet, l'encours de métal adossé à l'ETF aurifère SPDR Gold Shares américain restait stable hier à 1.227,51 tonnes.

Rappelons qu'en début de semaine, Anne-Laure Tremblay estimait pour BNP Paribas CIB que “le principal risque baissier pesant sur l'or pourrait être une nouvelle vague d'aversion au risque, ce qui pourrait déclencher une puissante vague de liquidation, comme en septembre”.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...