Bourse > Or > Or : La baisse se poursuit, l'once teste les 1.490 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : La baisse se poursuit, l'once teste les 1.490 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'once d'or a semble-t-il abandonné le seuil symbolique des 1.500 dollars et semble maintenant en train de tester celui des 1.490 dollars. Au terme du premier fixing à Londres ce mercredi, l'once cotait 1.492,75 dollars (- 12,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.027,71 euros (- 12,4 euros).

En dollars, de tels niveaux de prix n'avaient plus été approchés depuis le 20 mai dernier selon les fixings déterminés sur le marché de référence londonien. En euros, il faut même remonter jusqu'au 6 mai.

Les deux votes du plan de rigueur par le parlement grec ont levé une lourde hypothèque pesant, à court terme, sur la situation financière de la Grèce et un très redouté défaut de paiement.

“La thématique 'achetez la rumeur / vendez l'évènement' continue de jouer à plein”, commentent MKS Finance, un important fondeur et négociant suisse de métal fin, à propos de ces votes.

“A court terme, les prix pourraient se retrouver emprisonnés dans des marges étroites en raison d'un manque d'intérêt spéculatif du métal”, indiquent-ils, ce qui ne remet pourtant pas en cause l'intérêt fondamental du métal jaune en tant que valeur refuge.

D'un point de vue fondamental, “notre appréciation du marché de l'or demeure essentiellement inchangée”, écrivait hier soir l'analyste Anne-Laure Tremblay de BNP Paribas CIB. “Les conditions monétaires et de liquidité deviennent un petit peu moins favorables pour l'or, surtout maintenant que le QE 2 est terminé aux Etats-Unis. Néanmoins, les taux d'intérêt réels restent négatifs dans la plupart des grandes économies, ce qui soutient les prix', ajoute-t-elle.

La banque table sur un prix moyen de l'or de 1.510 dollars en 2011 (+ 10 dollars par rapport à la précédente estimation) et de 1.600 dollars (inchangé) en 2012.

Ajoutons que l'été, situé entre deux grands festivals indiens très consommateurs d'or, est souvent une période de creux pour les volumes et les prix du métal jaune.

Rien à signaler non plus du côté de l'encours du 1er ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares américain, toujours de 1.208,23 tonnes hier au soir. La masse de lingots adossée à ce produit de Bourse constitue l'une des jauges de l'appétit aurifère des investisseurs.

Sur le marché au comptant, pour l'heure, l'once se traite 1.489,7 dollars, non sans avoir touché un point bas à 1,486,6 dollars. Dans son commentaire de la séance d'hier, Triland Metals identifie une zone de support “majeure” entre 1.485 et 1.490 dollars.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta réaffirmaient hier leur opinion baissière sur le métal jaune à court terme. Seule une reprise en clôture des 1.525 dollars permettrait d'inverser la tendance. Si le support des 1.491 venait à céder, il pourrait ouvrir le chemin à un repli sur les 1.472, puis les 1.463 dollars, pronostiquent-ils.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...