Bourse > Or > Or : L'or à deux doigts des 1.630 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 257.90 +0.86 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+1.05 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'or à deux doigts des 1.630 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Voilà donc le prix de l'or proche de la borne haute de son canal de fluctuation actuel, situé grosso modo entre 1.590 et 1.630 dollars. Au terme du 1er fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.627 dollars (+ 12 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi) et 1.271,49 euros (+ 3,2 euros).

En dollars, ce fixing est le plus élevé de l'année qui vient de commencer et il se compare à celui du 3 janvier, le 1er de l'année, intervenu à 1.590 dollars.

Rapporté en euros par gramme, le prix du métal jaune reste proche des 41 euros, prix à comparer aux 38,6 euros auxquels il était tombé fin décembre.

MKS Finance, le courtier genevois en métaux fins, indique que la démission avec effet immédiat du patron de la Banque nationale suisse, Philipp Hildebrand, avait eu peu d'effets, sinon pas du tout, sur le marché de l'or. Le président de la banque centrale suisse était mis en cause dans une affaire de prise de position sur le dollar avant que la BNS ne fixe une parité minimale entre le franc et l'euro. La réunion entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, selon lesquels l'intégration fiscale progresse au sein de la zone euro, n'a guère eu plus d'effets.

Chez Triland Metals, on soulignait hier soir que l'once se maintenait dans un corridor compris entre 1.600 et 1.625 dollars, en y trouvant du soutien en bas, et des vendeurs en haut.

Le courtier en métaux de Mitsubishi rapporte que les positions dérivées nettes longues se sont encore réduites sur le marché COMEX à leur plus bas niveau depuis avril 2009. Dans ce contexte, si l'once parvenait à reprendre la fameuse moyenne mobile à 200 jours, Triland n'exclut pas que la hausse prenne alors de la vitesse.

Chez RBS, le stratégiste spécialisé Nick 'Metals' Moore a publié ce matin une longue note prospective sur les métaux. Peu enthousiaste sur les prix des métaux industriels, son opinion sur l'or est cependant devenue haussière à court terme. Après un cours moyen de 1.572 dollars l'once en 2011, RBS table sur 1.750 dollars en 2012, et même 1.775 dollars au second semestre.

“Les arguments plaidant pour l'investissement en or demeurent robustes et nous ne prévoyons donc pas d'exode massif à court terme, alors que des achats d'investissement modestes devraient perdurer', indique la note. Soulignant lui aussi la faiblesse des 'longs' sur le COMEX, RBS ajoute que 'quand les spéculateurs seront de retour, les prix devraient s'emballer'.

Toujours aucun mouvement à signaler quant à l'encours du SPDR Gold Shares, le 1er ETF aurifère au monde, dont l'encours était de 1.254,57 tonnes hier au soir. Tel est le cas depuis le 22 décembre.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta indiquaient, dans leur dernier commentaire disponible, que l'once avait terminé en hausse la semaine dernière, une première après quatre baisses hebdomadaires consécutives. Les spécialistes restent baissiers tant qu'elle n'aura pas repris pied au-delà de sa moyenne mobile à 200 jours, située à 1.633 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI