Bourse > Or > Or : L'once tente de nouveau de repasser les 1.660 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 247.40 -0.60 %
1 252.70Ouverture : 1 253.60+ Haut : 1 249.20+ Bas :
-0.42 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once tente de nouveau de repasser les 1.660 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après n'avoir guère profité de la série de dégradations de dettes souveraines européennes, le métal jaune tentait de nouveau ce matin de déborder les 1.660 dollars ce matin. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.662 dollars (+ 21 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.299,76 euros (+ 4,7 euros).

Dans les deux devises, et selon les prix de Londres, ces fixings sont les plus élevés constatés depuis le début de l'année 2012.

Un débordement des 1.660 dollars avait déjà été tenté, sans succès, le 12 janvier.

Triland Metals souligne, à propos de la séance d'hier sur le comptant d'Europe, la faiblesse des volumes alors que la journée était fériée aux Etats-Unis pour cause de Martin Luther King's Day. Une certaine reprise devrait intervenir de ce côté aujourd'hui.

Malgré tout, “la demande physique a été forte la semaine dernière et nous ne voyons pas pourquoi les achats sur repli cesseraient”, indique le courtier en métaux de Mitsubishi basé à Londres;

'Les cours de l'or deviennent moins corrélés aux variations du dollar”, commentaient vendredi les analystes de Natixis. “Nous expliquons ce phénomène par les bonnes surprises que nous ont récemment réservées les statistiques économiques américaines, qui ont permis aux prix des matières premières d'accompagner la hausse du dollar', indique le dernier numéro de leur revue Commo Hebdo.

Dans la mise à jour de ses prévisions sur les métaux publiée ce matin, Crédit Suisse fait notamment le point sur l'or. Le bureau d'études rappelle que la chute entamée par le métal jaune en septembre faisait suite à la perte du 'AAA' par les Etats-Unis, durant l'été, et à la ruée consécutive des investisseurs fuyant les T-Bonds. L'or s'était alors envolé, mais cette hausse a été trop vive et une correction s'est alors mise en place. 'Nous estimons que cette chute doit plutôt être considérée comme une correction que comme la fin du marché haussier', indique la note de recherche. Le parcours de l'or se serait donc simplement recalé sur sa tendance antérieure.

A l'avenir, le prix du métal peut encore souffrir de vents contraires, notamment durant le 1er semestre, mais en aucun cas il ne devrait passer sous les 1.475 dollars cette année, estime Crédit Suisse. D'ailleurs, les taux d'intérêts réels sont négatifs dans de nombreux pays industrialisés et émergents, un bon point point l'or dont le rendement est nul. 'Alors que la confiance dans les devises, les obligations et les contreparties financières a diminué, nous nous attendons à ce que la tendance haussière reprenne au 2ème trimestre et qu'elle se renforce au 2nd semestre de 2012', prévoit Crédit Suisse.

Mais malgré tout, les 2.000 dollars devraient rester hors de portée cette année, pronostique Crédit Suisse qui en cela se distingue du consensus majoritaire. '19 des 26 analystes interrogés par la London Bullion Market Association (LBMA) s'attendent à ce que niveau soit dépassé cette année', rappelle la note.

L'encours du principal ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, était vendredi dernier stable à 1.254,16 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignaient, dans leur dernière note disponible, le caractère “critique” du seuil situé à 1.667 dollars. En cas d'échec à reprendre ce niveau, un retour sur les 1.523 dollars serait possible. Triland identifie des supports majeurs entre 1.600 et 1.605 dollars, et des résistances entre 1.690 et 1.695.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI