Bourse > Or > Or : L'once s'attaque maintenant aux 1.750 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 247.20 -0.61 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+0.19 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once s'attaque maintenant aux 1.750 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - “Toujours plus haut” reste le mot d'ordre sur le marché de l'or. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once de métal fin cotait 1.747,5 dollars (+ 7,5 dollars rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.326,68 euros (+5,6 euros).

Un point haut à 1.754,40 dollars a été touché ce matin sur le comptant.

Chez Triland Metals, on note que l'encours global des ETF sur or s'est depuis le début de l'année accru de 695.000 onces (21,6 tonnes). “La fièvre de l'or se propage”, ajoute le courtier en métaux de Mitsubishi.

Chez MKS, à Genève, on estime que ce sont les spéculations de nouvelles interventions des banques centrales japonaise et suisse qui ont hier soutenu la hausse du métal jaune.

Important négociant et fondeur-affineur de métal précieux, MKS ajoute que la hausse de 11% de l'once enregistrée en janvier est la plus forte progression mensuelle depuis août 2011. Soit juste avant le sommet de tous les temps survenu en septembre.

Chez Heraeus, fondeur-affineur allemand qui produit notamment des lingots d'investissement, on note dans le dernier commentaire publié hier que 'la hausse des droits de douane exigés par l'Inde sur les importations d'or (à 2%) et d'argent (à 6%) n'a eu pratiquement aucun effet sur le marché' (voir ce commentaire daté du 18 janvier).

L'Inde est, avec la Chine, l'un des plus consommateurs d'or. Mais à la différence du second, le premier de ces pays n'en produit pratiquement pas et doit donc importer presque tout ce dont il a besoin.

Un effet baissier sur les prix est généralement la conséquence d'une telle décision, ajoute le spécialiste. Mais en les circonstances actuelles, 'le marché s'est rapidement focalisé sur des catalyseurs plus importants que sont la crise économique, la croissance et la demande de Chine tout spécialement à l'approche du Nouvel an chinois, et la saison des mariages en Inde', ajoute le groupe industriel basé à Hanau.

Selon Heraeus, la principale raison du récent regain de hausse de l'or est la décision de la Fed de reporter de 18 mois, à fin 2014, le terme de sa période de taux exceptionnellement bas qui dure, à son niveau actuel, depuis fin 2008. Le rendement de l'or étant nul (0%), la perspective prolongée d'un faible différentiel de rapport avec les produits monétaires et obligataires soutient mécaniquement le prix du métal jaune.

'Le coût d'opportunité de la détention d'or à long terme continuant d'être faible (...), les investisseurs de même que les spéculateurs de court terme se sont rués sur l'or', d'autant que les variations du dollar soutiennent cette tendance, explique Heraeus.

Le stock de lingots adossé à l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares américain était toujours stable hier soir, à 1.271,098 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta ne changent pas leur opinion et réitèrent leurs objectifs : les 1.756 puis les 1.800 dollars constituent les prochaines résistances à surveiller.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI