Bourse > Or > Or : L'once repart à l'assaut des 1.760 dollars après l'iran
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 291.30 +1.21 %
1 284.70Ouverture : 1 284.70+ Haut : 1 282.90+ Bas :
+0.51 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once repart à l'assaut des 1.760 dollars après l'iran

tradingsat

(CercleFinance.com) - Que ce soit en raison de la crise souveraine d'Europe ou des tensions avec l'Iran, c'est par le haut que l'once d'or semble tenter de sortir du canal étroit dans lequel elle fluctue depuis le début du mois. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.754,75 dollars (+ 6,7 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.325,04 euros (+ 3,6 euros).

En dollars, le fixing de ce matin est le plus élevé depuis les 1.759,50 touchés 3 février, pour l'instant record à battre de l'encore jeune année 2012. Sur le marché au comptant, les 1.760 ont été testés ce matin.

Chez Triland Metals, le courtier en métaux de Mitsubishi, on soulignait que le sentiment de marché était hier dominé par les doutes quant aux mesures d'austérité décidées par les Etats européens. C'est d'ailleurs hier en fin de journée que la majeure partie des gains des dernières 24 heures a été engrangée.

En outre, les éléments favorables aux valeurs refuge persistent. Les tensions géopolitiques continuent de se renforcer autour de l'Iran, dont les forces armées anti-aériennes sont à leur tour en manoeuvre, après la marine de guerre le mois dernier. Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) a indiqué que son équipe d'experts présente en Iran avait de nouveau tenté d'obtenir l'accès au site militaire de Parchin. Mais l'Iran a refusé.

En outre, aucun accord n'a pu être conclu sur une 'feuille de route destinée à mettre en clair les questions en suspens relativement au programme nucléaire iranien, en particulier quant à ses éventuelles dimensions militaires'. Le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, s'est dit “déçu”.

Plus fondamentalement, chez Heraeus, fondeur-affineur allemand de métal, on soulignait ce midi que l'once ne profite actuellement que “marginalement” des masses de liquidités que les principales banques centrales déversent sur les marchés.

D'un point de vue technique, poursuit Heraeus, l'or semble favorablement orienté. Les 1.760 dollars constituent un 'petit obstacle' que la hausse des prix de pétrole pourrait permettre de franchir.

Signalons que l'encours du 1er ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, a légèrement progressé de 310 kilos hier soir à 1.281,59 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignaient hier soir la clôture ferme intervenue hier soir à 1.755 sur le marché au comptant américain. “Si les 1.763 dollars (résistance précédemment identifiée, NDLR) venaient à être repris, nous nous attendrions à une vague d'achats qui pourrait porter l'once sur les plus hauts de novembre, vers 1.803 dollars”, indiquaient les spécialistes.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...