Bourse > Or > Or : L'once remonte à 1.433 dollars à londres.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 251.70 -0.26 %
1 252.70Ouverture : 1 253.60+ Haut : 1 249.20+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once remonte à 1.433 dollars à londres.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Libye, Arabie saoudite, Japon et craintes souveraines en Europe : les facteurs de risque ne manquent pas pour soutenir l'or, revenu à quelques dollars de ses records historiques. Mais le carburant pour aller au-delà lui fait encore défaut. Au terme du premier fixing du jour sur le London Bullion Market, l'once d'or de 31,10 grammes cotait 1.433 dollars (+7 dollars par rapport au “fix” de mardi après-midi), et 1.008,59 euros (+4 euros).

En dollars, l'once se rapproche à nouveau du record de tous les temps de 1.437,50 inscrit le 7 mars dernier.

Les facteurs de risques géopolitiques n'en finissent pas de s'ajouter les uns aux autres. Les bombardements menés par une coalition internationale en Libye depuis ce week-end ajoutent aux craintes, d'autant que les alliés n'ont pas l'air d'accord sur la conduite à tenir et que les pays émergents y sont globalement opposés. De toute façon, le pouvoir de Mouammar Kadhafi s'accroche fermement et poursuit l'offensive afin de reprendre le pays.

Par ailleurs, la fumée noire émanant du bâtiment où se trouve le réacteur 3 de la centrale de Fukushima pourrait raviver les craintes, tout comme l'enveloppe nécessaire à la reconstruction du Japon. Devise refuge, le franc suisse gagne d'ailleurs 0,4% contre le dollar à 0,9002 et 0,6% face à l'euro à 1,2744.

Selon les analystes Change de Pictet & Cie, le contexte demeure défavorable à l'euro dont la crise souveraine ne semble pas enrayée. Ils indiquaient ce matin : “hier, seule une rumeur d'un coupon non payé par l'Irlande (démentie) a provoqué des petits remous sur les cotations en euros. Aujourd'hui, le Parlement portugais sera confronté à un vote crucial concernant de nouvelles mesures d'austérité. Un rejet de ce texte pourrait conduire à la chute du gouvernement portugais”.

MKS Finance ajoute d'ailleurs que selon une autre rumeur, l'Irlande aurait besoin d'un nouveau plan de sauvetage pour son secteur bancaire. Il pourrait coûter plus cher que celui à 85 milliards d'euros adopté l'année dernière, ajoute le fondeur et négociant en or suisse.

De nouvelles rumeurs aurifères courent elles aussi, après celle sur les stocks iraniens évoquée hier. Selon l'une d'elles reprise par le Financial Times et puis par MKS Finance, le régime de Kadhafi détiendrait 143 tonnes d'or via la banque centrale de Libye. Un chiffre compilé par le FMI sur une base déclarative qui, en réalité, pourrait être nettement supérieur. Ce métal peut permettre au régime de tenir, alors que nombre de ses actifs à l'étranger ont été gelés. MKS rapporte encore, sur la foi de sources de presse, que cet or a peut-être été déplacé de Tripoli éventuellement dans ville de Sebha, située non loin des frontières tchadiennes et nigériennes, où il pourrait être vendu à l'étranger.

En attendant et malgré ces craintes, l'once reste coincée entre 1.415 et 1.435, indique le négociant londonien Triland Metals, filiale de Mitsubishi Corp. “Bien que la tendance perde de la vitesse, le marché demeure globalement stable à une 20aine de dollars des niveaux-records”, indique le dernier commentaire de Triland.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta souligne que le métal, en clôturant hier à 1.425 dollars sur le marché au comptant, est revenu au niveau antérieur à la phase de liquidation qui l'avait ramené sur les 1.383 dollars. Des résistances sont identifiées à 1.435 et 1.444 dollars, et un support à 1.405. Attention, avertissent les spécialistes : “l'incapacité continuelle de l'or à inscrire de nouveaux records pourrait entraîner le marché vers le bas”. Mais “pour le moment”, indiquent-ils, “il nous semble que le métal consolide avant une nouvelle poussée qui pourrait l'emmener jusqu'à 1.500 dollars”, pronostique la banque canadienne.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI