Bourse > Or > Or : L'once rebondit enfin, test des 1.590 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.80 +0.34 %
1 266.00Ouverture : 1 266.00+ Haut : 1 262.40+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once rebondit enfin, test des 1.590 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Il faut remonter jusqu'au 10 mai pour retrouver un prix de l'once d'or plus élevé que celui qui a été atteint ce matin. Selon le premier fixing de ce vendredi sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.588 dollars (+ 34 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi), et 1.251,1 euros (+ 27,4 euros).

Notons qu'en euros, le fixing de ce matin est un record depuis le 2 mai.

“Le rally induit par la couverture des positions courtes s'est enfin matérialisé”, note Triland Metals, le courtier en métaux londonien du groupe nippon Mitsubishi. Les spécialistes notent que la proximité du support situé dans la partie basse des 1.500 dollars a une fois encore induit un rebond, comme tel avait été le cas fin 2011.

“Nombre d'investisseurs ayant maintenant pris leurs profits, le mouvement de liquidation est entré en mode 'pause', du moins pour l'instant”, ajoute Triland, car le tableau à moyen terme reste, selon le courtier, baissier. Certes, l'éventualité d'un “QE3” de la part de la Fed continue de faire débat, mais sa probabilité s'éloigne toujours, pronostique-t-il.

Plutôt que le “QE3”, estime le courtier, “la question est plutôt de savoir si nous n'en serions pas arrivés au terme du supercycle inflationniste de la dette”.

Par ailleurs, hier, le Conseil mondial de l'or a rendu publique sa revue 'Gold demand trends' faisant le point sur le marché aurifère au 1er trimestre. La Chine a de nouveau surclassé l'Inde en tant que 1er débouché, comme au 4ème trimestre 2011 où tel avait été le cas pour la première fois.

Sur la période, la demande mondiale d'or a toutefois reculé de 4,6% en un an à 1.097,6 tonnes. Par segment, la Bijouterie (- 6% à 519,8 tonnes) et les demandes industrielles (- 7% à 107,7 tonnes) sont toujours en baisse. La demande d'investissement reste favorablement orientée (+ 13% à 389,3 tonnes). En dépit d'une baisse des lingots (-18% à 260 tonnes), principal élément de la demande physique, les ETF (+ 51,4 tonnes de demande nette au T1 2012, contre - 62,1 tonnes un an plus tôt) ont compensé cette faiblesse grâce aux achats nets intervenus en janvier et février.

La demande est affectée par l'Inde, où les consommateurs sont affectés par la faiblesse de la roupie et le surcroît de taxation à l'importation de métal jaune. Ainsi, les demandes d'investissement (- 46% à 55,6 tonnes) et de bijouterie (- 19% à 152 tonnes) du sous-continent se sont-elles effondrées de 29% au total à 207,6 tonnes.

En revanche, la demande chinoise a crû de 10% à 255,2 tonnes (un nouveau record, bien que le rythme de croissance ralentisse) sur la période et concentrait alors 23,2% du total, et 'de nouvelles hausses sont attendues'.

Enfin, modestement, la masse de lingots adossée aux ETF aurifères, ces produits de Bourse permettant aux investisseurs 'longs' (“j'achète, puis j'attends”) de se positionner, s'est un peu reprise. Elle pointait hier soir à 2.381,8 tonnes, contre 2.378,4 la veille, selon l'indice Gldtons qui compile une bonne douzaine de ces ETF.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent que “les haussiers ont contre-attaqué hier, en se rapprochant de la résistance située à 1.578 dollars”. Les analystes notent que la “longue bougie blanche” donne un signal un retournement. “Une clôture au-dessus des 1.578 devrait attirer davantage d'acheteurs”, estiment-ils.

Prochaine résistance : 1.526. Mais selon ScotiaMocatta, le tableau graphique restera globalement baissier tant que les 1.642 dollars n'auront pas été repris.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...