Bourse > Or > Or : L'once maintenant à l'assaut des 1.670 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 266.60+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once maintenant à l'assaut des 1.670 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après les 1.660 dollars, l'once d'or teste maintenant le seuil des 1.670 dollars, niveau technique important qui a brièvement été dépassé ce matin sur le marché au comptant. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.664 dollars (+ 17 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.289,32 euros (+ 6,4 euros).

Il s'agit de nouveau du fixing le plus élevé de la jaune année 2012, et d'un record depuis le 13 décembre sur les prix de référence du marché international de Londres, utilisé par nombre de compagnies minières et de banques centrales.

Ce matin sur le marché au comptant, l'once a brièvement marqué un point haut à 1.671,4 dollars, soit un plus haut de plus d'un mois. Le seuil symbolique des 1.670 dollars n'a pu être tenu pour l'instant.

Le prix du métal jaune semble ainsi confirmer son rétablissement au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours, située maintenant à 1.640 dollars, selon ScotiaMocatta.

Triland Metals explique ainsi la brusque hausse de l'or depuis hier : une rumeur a d'abord fait état, dans l'après-midi, du fait que le FMI chercherait 1.000 milliards de dollars de ressources supplémentaires. L'erreur a rapidement été rectifiée, le véritable chiffre étant de 500 milliards. Chez MKS Finance, on attribue plutôt la tendance positive de la veille à un courant acheteur venu d'Asie, après des statistiques chinoises favorables.

Malgré tout, le courtier en métaux de Mitsubishi était prudent hier au soir : 'le marché reste stable, mais son élan perd de la vitesse et un certain retrait ne saurait être exclu. Le cas échéant, nous le considérerions comme une opportunité d'achat'.

Ce matin, le stratégiste spécialisé Nick 'Metals' Moore, de RBS, commentait l'étude Gold Survey Update 2, publiée le 17 janvier par le bureau d'études GFMS, qui fait autorité en matière aurifère. 'Le document confirme que de solides achats de la part des banques centrales (430 tonnes en 2011, du jamais vu depuis 1964), la résistance de la demande bijoutière et une forte hausse de la demande d'investissement (35% du total en 2011) ont soutenu le prix de l'or en 2011', note-t-il. GFMS se montre toujours haussier quant au prix du métal en 2012, surtout au 2nd semestre, mais il 'avertit que les fondamentaux de l'or semblent appeler des prix plus bas pour rééquilibrer le marché', rapporte RBS.

Nick Moore table, lui, sur un pic du prix de l'or au 3ème trimestre 2012, période durant laquelle il serait en moyenne de 1.800 dollars. Puis il pronostique une tendance négative qui durerait jusqu'en 2015. “La fin du marché haussier est proche”, estime-t-il.

Mais chez Nomura, toujours ce matin, le son de cloche était totalement inverse. 'Les prix actuels de l'or sont bien établis et devraient continuer à grimper à moyen terme', indique cette autre note. La banque d'affaires estime que l'once atteindra 1.788 dollars en moyenne en 2012, puis qu'elle dépassera les 2.000 dollars en 2013.

Motifs : la solide demande asiatique, des taux d'intérêt réels nuls ou négatifs, et l'appétit des banques centrales comme des investisseurs : bref, 'la demande va augmenter'.

'Nos propres analyses suggèrent que la demande des banques centrales peut potentiellement atteindre jusqu'à près de la moitié du niveau actuelle de la demande de bijouterie, qui représente actuellement 40% du marché', indique la note de recherche de Nomura.

A court terme, Nick Moore est cependant plutôt positif : il indique que la récente faiblesse de la demande indienne peut s'expliquer par le mois dit de Khar Mass (du 16 décembre au 14 janvier), 'un mois de mauvais augure dans le calendrier indien'. Il vient donc de prendre fin et sera suivie d'un calendrier religieux plus favorable aux traditionnels achats d'or dans le sous-continent, avec notamment une première saison des mariages.

Autre catalyseur de court terme : le Nouvel an chinois, qui cette année tombera le 23 janvier, soit sa date la plus avancée depuis 2004. 'Ce sera l'année du dragon, le plus puissant des signes chinois qui devrait être propice à de robustes achats d'or', prévoit Nick Moore.

L'Inde et la Chine sont les deux premiers consommateurs d'or au monde.

Rien à signaler du côté de l'encours du 1er ETF aurifère planétaire, le SPDR Gold Shares américain, stable à 1.255,67 tonnes hier soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent qu'au comptant, l'or a connu 11 séances de hausse parmi les 14 dernières. Les 1.667 dollars sont toujours considérés comme un “pivot critique”. Parallèlement, Triland identifie un canal de résistance entre 1.687 et 1.690 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...