Bourse > Or > Or : L'once en hausse à la veille du second ltro
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 265.50 +0.08 %
1 266.00Ouverture : 1 266.00+ Haut : 1 262.20+ Bas :
-0.04 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once en hausse à la veille du second ltro

tradingsat

(CercleFinance.com) - En dollars du moins, le prix de l'or était bien orienté à la veille de la seconde opération de refinancement à long terme (LTRO) dont la BCE annoncera le résultat demain matin. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.774,5 dollars (+ 2,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.321,5 euros (- 2,1 euros). Sur le marché au comptant ce midi, l'once était en train de tester de nouveau la barre des 1.780 dollars à cette heure.

Selon les cours de Londres, référence utilisée par nombre de groupes miniers et les banques centrales, l'once avait atteint vendredi midi un “fix” à 1.778,5 dollars, soit le plus élevé de l'année. Cette hausse a été suivie d'un repli jusqu'à 1.765 dollars, hier matin, et depuis lors d'une reprise.

Notons que sur les cinq dernières séances, l'euro a progressé de plus de 1,5% contre le dollar.

Triland Metals, le courtier en métaux de Mitsubishi, indique d'ailleurs que la baisse du dollar et le tassement des indices d'actions et du pétrole tendent à peser par ricochet sur l'or. Cependant, ajoute-t-il, les achats sur repli sont toujours de mise. “Toutes les raisons fondamentales comme techniques d'être 'long' sur l'or sont toujours en place”, estime le spécialiste.

Cela étant, “une correction substantielle ne peut être écartée alors que les intervenants commencent à se bousculer, d'autant que la fête compte nombre d'arrivants tardifs”, ajoute Triland.

On pourra aussi surveiller, demain, le résultat de la seconde opération de refinancement à long terme (LTRO, en anglais) de la Banque centrale européenne (BCE), dont les soumissions s'achèveront mercredi à 9 heures 30. Les résultats en seront connus peu après. Selon CM-CIC, ce second LTRO devrait conduire à l'allocation de 300 à 400 milliards d'euros, soit moins que les 489 milliards du premier 'round', en décembre. Parfois considérée comme un “QE à l'européenne”, ce genre d'opération dilutive d'un point de vue de la monnaie tend à favoriser l'or, métal monétaire historique qui n'est pas reproductible à l'envi.

“Un montant trop important favoriserait les actifs risqués mais inquiéterait sur la santé des banques”, ajoutent les spécialistes, qui précisent qu'une allocation supérieure à 700 milliards “pourrait déclencher un rallye sur les actifs à risque et sur les matières premières en particulier.”

Enfin, l'encours de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares restait stable hier soir à 1.284,61 tonnes, en léger retrait par rapport aux 1.282,80 tonnes de jeudi dernier.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifient des supports autour de 1.742 dollars et à 1.749 dollars. Dans le sens de la hausse, la résistance à surveiller est située à 1.795 dollars.

Techniquement parlant toujours, le négociant en métaux fins MKS, à Genève, identifie de son côté un support à 1.763. “Le prochain objectif à la hausse est situé à 1.800 dollars”, ajoute l'intervenant.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...