Bourse > Or > Or : L'once de métal jaune n'échappe pas à la tourmente
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 262.10 -0.40 %
1 268.70Ouverture : 1 269.30+ Haut : 1 262.10+ Bas :
-0.52 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once de métal jaune n'échappe pas à la tourmente

tradingsat

(CercleFinance.com) - Qu'il s'agisse du franc suisse comme de l'or, les valeurs refuges méritent actuellement bien mal leur nom, du moins si l'on raisonne en billets verts. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once cotait 1.765,5 dollars (- 27,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.310,4 euros (inchangé). La dégringolade se poursuit sur le marché au comptant où les 1.745,7 dollars viennent d'être atteints.

La Fed l'a confirmé: l'“opération twist' tant attendue aura bien eu lieu. La banque centrale américaine achètera d'ici juillet 2012 pour 400 milliards de dollars de titres obligataires de maturités allant de 6 à 30 ans tout en vendant pour un montant équivalent de titres à 3 ans et moins. Cette mesure vise, en les achetant et donc en en faisant monter le prix, à faire baisser les taux d'intérêt des obligations publiques de long terme et donc l'ensemble de la courbe des taux, ce qui peut soutenir l'activité et notamment les opérations immobilières des ménages. Les taux d'intérêt ont été maintenus entre 0 et 0,25%.

Cependant, le marché a retenu le caractère nettement plus pessimiste du communiqué de la Fed quant à la conjoncture, et malgré tout l'absence d'annonce d'un “QE III”. “Le FOMC (comité de politique monétaire de la Fed) est apparu nettement plus préoccupé par les risques baissiers pesant sur la croissance que tel n'était le cas en août”, relèvent ce matin les analystes de RBS. Le sentiment pessimiste s'en est trouvé renforcé.

Le communiqué indique effectivement que “des risques baissiers significatifs pèsent sur les perspectives économiques, y compris des pressions qui s'exercent sur les marchés financiers”. RBS rappelle qu'en août, le FOMC se contentait d'écrire que “les risques négatifs pesant sur les perspectives économiques se sont accrus”.

En somme, les taux d'intérêts US vont rester bas et la conjoncture économique mollit plus que prévu, des éléments fondamentaux qui profitent habituellement à la valeur refuge qu'est l'or. Mais pas cette fois-ci.

Chez MKS Finance, on souligne la récurrence d'un certain scénario quotidien sur le marché spot ces derniers jours : après une hausse jusqu'en milieu d'après-midi (en Europe), un courant vendeur se met en place à l'ouverture du marché américain avant qu'une reprise n'intervienne. Mais la décision du FOMC a changé la donne et c'est la baisse qui l'a emporté hier.

Triland Metals soulignait, à propos de la séance de la veille, la “lourdeur” des tendances sur le marché du métal jaune, qui lui selon le courtier en métaux de Mitsubishi reste enserré dans une tendance baissière de court terme.

Un cambiste considère ce matin que 'l'opération twist' est positive à court et long terme pour le dollar. 'Le dollar américain restera considéré comme une valeur refuge', indique-t-il, et peut donc faire concurrence à l'or, le franc suisse étant hors course - pour l'instant du mois.

MKS confirme : selon le négociant suisse en métaux fins, “l'opération twist” peut “potentiellement renforcer le dollar”. L'or se traite essentiellement en billets verts, qui s'est repris de de 3,2% en une semaine contre l'euro. Cette orientation des changes pèse par ricochet sur le prix du métal jaune, du moins en dollars.

Si des vendeurs se manifestent, aucun décaissement n'est observé du côté des ETF aurifères, l'un des éléments permettant de jauger l'appétit en or des investisseurs 'longs' : l'encours du 1er d'entre eux, le SPDR Gold Shares américain, se situait toujours à 1.252,21 tonnes hier soir, soit son plus haut niveau depuis le 23 août.

L'indice Gldtons cumulant les encours d'une douzaine de produits de ce type atteignait 2.236 tonnes hier soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta indiquaient récemment qu'en cas de cassure des 1.763, les 1.704 seraient en ligne de mire. Triland identifie de son côté un support situé à 1.765, qui vient manifestement d'être enfoncé.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...