Bourse > Or > Or : L'once consolide, le discours de la bce pèse
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once consolide, le discours de la bce pèse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Craintes géopolitiques versus hausse des taux d'intérêt : si le premier facteur est favorable à la hausse de l'or, le second ne l'est pas et il semble dominer depuis hier. Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once de métal fin cotait 1.418 dollars (- 3,5 dollars par rapport au “fix” de jeudi après-midi) et 1.014,74 euros (- 5,6 euros).

Rappelons, pour relativiser cette correction, que selon les cours de Londres, un record de tous les temps de 1.435,50 dollars l'once (1.440 dollars sur le spot) a été atteint avant-hier.

Les tensions géopolitiques sont pourtant toujours au rendez-vous, notamment en Libye où le plan de plan de paix porté par le vénézuélien Hugo Chavez a fait chou blanc. Si les troupes loyalistes de Kadhafi contrôlent toujours l'Ouest du pays, qui comprend les villes de Tripoli et de Sirte, la région cyrénaïque, à l'Est, reste sous contrôle rebelle. C'est d'ailleurs tout l'enjeu des combats qui se déroulent à Brega, port pétrolier et l'une des premières grandes villes de Cyrénaïque . Brega est aussi le lieu de passage obligé vers la capitale régionale, Benghazi. Les craintes d'instabilité n'épargnent pas non plus les autres pays producteurs d'hydrocarbures de la région, comme l'Iran.

Mais à l'inverse, la perspective d'une hausse des taux d'intérêt est négative pour le prix de l'or. Comme le métal jaune ne fait que valoir et ne génère aucun revenu, tout accroissement de l'écart entre son rendement (0%) et celui des produits de taux lui est défavorable.

En outre, si la BCE a maintenu ses taux courts à 1% hier, le discours de Jean-Claude était de plus en plus “faucon”. Il a évoqué notamment la nécessité d'une “vigilance soutenue”. Le patron de l'établissement francfortois a d'ailleurs relevé sa prévision d'inflation pour 2011à 2,3% en moyenne. Soit au-delà du Rubicon des 2% fixé par les statuts de la banque.

“Jean-Claude Trichet n'a pas parlé, lors de sa conférence de presse d'après réunion mensuelle, de taux 'appropriés' pour l'euro et il laisse entrevoir une hausse lors de la prochaine réunion...”, pronostiquent encore les spécialistes de la banque privée helvétique Pictet & Cie.

“Il va sans dire que la franche hausse que le pétrole vient de connaître a donné à l'or un puissant soutien haussier”, commentaient hier soir les spécialistes de MKS Finance. En effet, le brut est actuellement à son plus haut niveau depuis 29 mois.

Les spécialistes de Bank of America-Merrill Lynch sont tout à fait d'abord et ils écrivaient ce matin que 'de nouvelles pressions haussières sur le prix du pétrole pourraient créer les conditions pour que l'once atteigne les 1.500 dollars, notre objectif à trois ans fixé en octobre 2008'. Sans oublier d'autres facteurs de soutien dDont l'inflation, qui est justement l'une des raisons invoquées par la BCE. La banque US estime qu'après 1.266 dollars en 2010, le prix moyen de l'or devrait atteindre 1.425 dollars (+12,5%) cette année.

Par ailleurs, le volume de lingots adossé au SPDR Gold Shares américain, le principal ETF aurifère mondial, recule encore un peu. Il s'est amoindri hier soir de 340 kilos à 1.210,62 tonnes, ce qui reste un de ses plus bas niveaux depuis mai 2010. Le désintérêt se poursuit, alors que les investisseurs préfèrent maintenant les lingots en direct plutôt que les produits financiers les y exposant.

Enfin, les analystes techniques de ScotiaMocatta notaient hier soir que “le prix du métal s'inscrit toujours dans un canal haussier bien défini”. Ses niveaux-clés sont identifiés à 1.408, 1.440 dollars. “Un support essentiel se situe à 1.393 dollars”, qui est un ancien pivot.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI