Bourse > Or > Or : L'once campe au seuil des 1.600 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 287.00 +0.87 %
1 284.70Ouverture : 1 284.70+ Haut : 1 282.90+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once campe au seuil des 1.600 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les doutes entourant le plan de recapitalisation des banques espagnoles ne permettent pas à l'or de se hisser, de nouveau, au-delà des 1.600 dollars. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.589,25 dollars (+ 5,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi), et 1.271,4 euros (+ 9,3 euros).

Le dernier fixing londonien situé au-dessus de 1.600 dollars date de jeudi après-midi, 7 juin, à 1.606 dollars.

Chez Triland Metals, courtier en métaux londonien de Mitsubishi, on rappelait que la montée de l'inquiétude causée en début de semaine dernière par l'état des finances publiques espagnole s'est détendue en fin de semaine, en anticipation du plan de recapitalisation du secteur bancaire espagnol à 100 milliards d'euros annoncé ce week-end.

En conséquence, sur le marché au comptant, l'once est passée de 1.640 dollars jeudi avant de dégringoler jusqu'à 1.560 dollars vendredi.

Certes, en ce début de semaine, les doutes sont de retour. Chez IG Markets, on explique qu'“il semblerait que ce soit le FESF et non pas le MES qui finance les 100 milliards d'euros. En effet, le statut de créancier privilégier du MES lui conférerait plus de garanties (dette senior) au détriment des créanciers privés qui pourraient ne plus apporter leur concours à l'Etat espagnol avec en arrière plan l'hypothèse d'un déclenchement des CDS.”

Un autre intervenant qualifie de toute façon le plan annoncé ce week-end de “piqûre de morphine” et ce matin, Crédit Suisse estimait que l'Europe n'avait parcouru que la moitié du chemin qui lui permettrait de mettre un terme à la crise souveraine.

Ce regain d'inquiétude permet au prix de l'once de se reprendre légèrement en ce début de semaine, sans toutefois lui permettre de reprendre pied au-delà de la barre symbolique des 1.600 dollars. Les doutes de ce début de semaine ne sont donc pas suffisants pour retrouver les niveaux du milieu de la semaine dernière.

Par ailleurs, entre vendredi et lundi soirs, l'encours de lingots adossés aux ETF aurifères mesuré par l'indice Gldtons est passé de 2.378,6 à 2.383,6 tonnes, soit le niveau le plus élevé depuis le 22 mai dernier. Il reste toutefois proche du niveau en vigueur depuis fin 2011.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que la récente retraite depuis les 1.640 brosse un tableau d'ensemble plutôt “faible”. Un support clé est identifié à 1.525 dollars, la prochaine résistance étant perchée à 1.660 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...