Bourse > Or > Or : L'once au plus bas depuis début juillet
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 251.10 +1.16 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.03 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once au plus bas depuis début juillet

tradingsat

(CercleFinance.com) - Peu importent la crise souveraine en Europe et les craintes géopolitiques au Moyen-Orient : le prix de l'or a repris sa marche en arrière ce matin, en tombant au plus bas depuis le début de l'été. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,10 grammes de métal fin cotait 1.537,5 dollars (- 33,5 dollars par rapport au fixing de la veille au soir) et 1.211,47 euros (- 16,3 euros).

Selon les prix de Londres, il faut remonter au 8 juillet pour retrouver un cours aussi bas en dollars.

Le record de l'année, qui est aussi un plus haut de tous les temps, se situe à 1.896,5 dollars selon les cours de Londres, en date du 5 septembre. A cette date, la hausse du métal depuis fin 2010 atteignait 34,5% en dollars. Elle se trouve ramenée à 9% et 14% environ en euros.

Selon ScotiaMocatta, l'annonce du record atteint par la taille du bilan de la BCE après que les banques commerciales européennes aient emprunté massivement auprès d'elle a fait fuir les investisseurs vers le dollar. L'or, dont la majorité du négoce se traite en dollars, en a subi les conséquences.

A Genève, MKS Finance souligne la faiblesse des volumes d'échange en Europe, sans surprise en cette période de l'année, et aussi l'absence de réaction positive du métal face aux craintes de blocage du détroit d'Ormuz par l'Iran.

Chez Triland Metals à Londres, on s'inquiète : “il serait erroné d'imputer à l'étroitesse actuelle du marché le fort mouvement de baisse actuellement en cours. Bien que le manque de volumes du côté de la demande ait exagéré le mouvement, il n'en reste pas moins significatif d'un marché nerveux où le risque est élevé.”

“Les importants besoins de liquidités des banques soulignent l'inquiétude quant à leur refinancement. Il semble que le pire de la crise souveraine européenne soit encore à venir”, estime le courtier en métaux de Mitsubishi.

Selon Triland, le mouvement de liquidation actuel présage d'une pression sur le prix du métal au 1er trimestre 2012.

Toujours rien à signaler pour l'ETF aurifère SPDR Gold Shares, dont l'encours est toujours inchangé depuis le 22 décembre à 1.254,57 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta sont toujours baissiers à court terme. Des supports sont identifiés à 1.543 puis à 1.533 dollars.

MKS Finance situe les supports suivants à 1.500, puis 1.319 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI