Bourse > Or > Or : L'once au plus bas depuis début janvier après la fed
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once au plus bas depuis début janvier après la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après les minutes de la Fed et alors que l'Inde et la Chine sont inscrites aux abonnés absents, le prix de l'or chutait de nouveau ce mercredi. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.631,75 dollars (- 44,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.239,65 euros (- 18,8 euros).

En billets verts, il faut remonter jusqu'au matin du 10 janvier pour retrouver la trace d'un “fix” plus bas que celui de ce matin.

Il ressort en effet des 'minutes' du dernier comité de politique monétaire (FOMC), publiées hier soir, que la Fed considère que de nouvelles mesures de soutien à l'économie ne revêtent aucun caractère d'urgence alors que la croissance s'est accélérée en fin d'année 2011 aux États-Unis.

'Dans l'immédiat, les investisseurs vont devoir se désintoxiquer de la drogue liquidité. La Fed ne devrait plus augmenter la taille de son bilan, en l'absence de nouvelles injections de liquidités', prévient Barclays Bourse.

Nombre d'intervenants tablaient récemment encore sur un nouveau train de mesures d'assouplissement quantitatif, le fameux “QE3”, dont la perspective s'éloigne de nouveau. Dilutive pour le dollar, cette éventualité aurait par ricochet probablement fait monter le cours relatif de l'euro, ainsi que les valeurs disponibles en quantités limitées, comme le pétrole et l'or. La dilution monétaire était souvent identifiée comme un facteur clé dans la hausse récente de l'or par les analystes.

Rappelons que le plus haut annuel de l'once, soit 1.788 dollars à Londres, date justement du 29 février, date à laquelle Ben Bernanke a commencé à éloigner l'hypothèse du “QE 3”. Depuis lors, l'once a perdu plus de 150 dollars, soit 8,7%. En euros, sur la même période, le recul est de 6,8%.

Un analyste relève d'ailleurs que le cours de l'or a chuté immédiatement après que la Fed ait rendu public ce compte rendu.

Pour ne rien arranger, ajoute Triland Metals depuis Londres, “les Chinois sont absents du marché (pour cause de fêtes pré-printanières, ndlr) et la demande indienne reste limitée en raison de la grève de bijoutiers”, qui protestent contre le doublement des droits d'importation sur l'or par New Delhi. Depuis Genève, le négociant MKS confirme.

En effet, ces deux grands pays émergents concentrent la majorité de la demande mondiale de métal jaune. Selon Conseil mondial de l'or, en retenant la demande de bijouterie et d'investissement, soit l'écrasante majorité de l'ensemble, l'Inde a en 2011 absorbé 933,4 tonnes d'or, un chiffre en baisse de 7% représentant 27% d'un total mondial de 3.450 tonnes. La Chine au sens large arrive en seconde position à 811,2 tonnes (+22%), soit 23,5% du total planétaire. La Chine est passée devant l'Inde durant le 4ème trimestre.

MKS rapporte que “les fonds américains étaient derrière le (récent) rally de l'or”. Le retournement du marché a pu conduire ces derniers à liquider leurs positions devenues perdantes, renforçant ainsi le mouvement de baisse.

Rien de neuf du côté de l'encours de métal adossé aux produits d'investissement que sont les ETF sur or, toujours stables à 2.396,51 tonnes hier pour la douzaine des plus gros d'entre eux. Ce volume est toujours en hausse de 1,7% depuis le début de l'année et de 13% sur un an, son record absolu datant du 13 mars dernier à 2.410,19 tonnes.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta identifiait hier soir un support à 1.628 dollars. Il a été testé sur le marché au comptant ce matin.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI