Bourse > Or > Or : L'once à deux doigts des 1.720 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 280.00 +0.32 %
1 275.90Ouverture : 1 275.90+ Haut : 1 275.90+ Bas :
+0.32 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once à deux doigts des 1.720 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.717 dollars (+ 3 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.278,67 euros (- 2,8 euros). Le métal jaune retrouve ainsi des niveaux perdus de vue, selon les prix de Londres, depuis le 18 novembre.

Un point haut à 1.722 dollars a été atteint sur le marché au comptant sans pouvoir être tenu pour l'instant.

Des perspectives économiques toujours plus sombres semblent parvenir à soutenir le cours du métal jaune, souvent considéré comme une valeur refuge et prisé à ce titre des investisseurs, en plus des amateurs de bijoux. La dépréciation du dollar, qui reste sa principale devise de négoce, a également pu jouer.

En présentant ses perspectives, hier, l'OCDE retenait en effet un scénario de référence prévoyant une récession modérée en Europe. Mais ce n'est pas la seule possibilité. 'Dans le scénario défavorable, les conséquences d'un événement négatif majeur dans la zone euro vont dépendre des processus en jeu et de leur virulence. Les résultats pourraient aussi bien être relativement anodins que très dévastateurs', indiquait alors l'organisation.

Dans son commentaire de la séance d'hier, Triland Metals estime que l'once a profité hier du regain d'appétit pour les actifs à risques. “Les marchés semblent soulagés de la nouvelle annonce des officiels européens selon laquelle de nouveaux pansements seraient appliqués à un euro mal en point”, indique le courtier en métaux de Mitsubishi. Acheteurs de métal physique, banquiers centraux et investisseurs sont toujours au rendez-vous. “L'achat sur repli est toujours le mantra sur le marché”, ajoute le spécialiste.

Lors de son point hebdomadaire sur les matières premières, vendredi, Société Générale écrivait : “le prix de l'or est bien parti pour atteindre de nouveaux plus hauts de tous les temps, puisque les catalyseurs haussiers sont toujours en place”. SG table sur un 3ème plan d'assouplissement quantitatif de la part de la Fed pour 2012, ce qui exercera probablement une pression sur le dollar. En outre, “les taux d'intérêt réels semblent devoir rester négatifs durant ces prochaines années”.

Ce matin chez BNP Paribas CIB, on attribuait essentiellement la baisse de l'or depuis septembre à des liquidations d'actifs croisées sur fond d'une forte hausse de l'aversion au risque. Mais malgré tout, 'la demande d'or a été très forte ces derniers mois, les investisseurs se repliant sur les valeurs refuge'.

L'analyste Anne-Laure Tremblay table toujours sur une once d'or à 2.280 dollars en 2013. 'L'or pourrait atteindre un sommet en 2014, si la Réserve fédérale commence à relever ses taux', pronostique-t-elle.

Rien de neuf du côté de l'encours du 1er ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, qui s'est maintenu hier à 1.297,32 tonnes, niveau tenu depuis le 22 novembre et record depuis mi-août.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifient un support à 1.667. “Petit résumé de la situation technique de l'or : la tendance majeure de long terme demeure haussière, mais à plus court terme la tendance intermédiaire est baissière depuis le 8 novembre”, rappellent les spécialistes. Leur opinion restera baissière à court terme tant que les 1.736 ne seront pas repris.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...